Publicité

QUESTION D'ACTU

Chêne, graminées, pariétaire

Pollens : la carte de France des allergies

Si les 2 semaines écoulées ont été difficiles pour les allergiques au bouleau et au platane, la situation devrait s'améliorer. Mais les pollens de chêne et de graminées débarquent.

Pollens : la carte de France des allergies SIERAKOWSKI/ISOPIX/SIPA

  • Publié 26.04.2015 à 12h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Avis aux gorges qui grattent, yeux qui piquent, et nez qui coulent, le calvaire des allergies est loin d'être terminé. C’est un chassé-croisé de pollens auquel devront s’attendre les personnes allergiques, d’après le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.).

 

Encore du bouleau au nord de Bordeaux-Grenoble

En effet, dans sa dernière carte de vigilance des pollens (du 24 avril au 1er mai 2015), le RNSA souligne que si « les vacanciers se croisent sur les routes, les pollens eux se croisent dans les airs ! »
Avec un peu de répit quand même pour les plus touchés. « Alors que les deux semaines écoulées ont été éprouvantes pour les allergiques aux pollens de bouleau, de platane voire de frêne, la situation devrait s'améliorer un peu dans les jours à venir car ces pollens ont passé le pic de leur saison et devraient, doucement mais sûrement, commencer à diminuer », prévoit le Réseau dans son dernier communiqué. Le Réseau ajoute que « les nombreuses averses prévues la semaine prochaine devraient également atténuer un peu le calvaire que vivent les allergiques. »
Malgré cette bonne nouvelle, certaines régions françaises devront encore attendre un peu pour voir totalement disparaître les pollens de bouleau. Par exemple, « pendant les périodes ensoleillées, le risque allergique concernant le pollen de bouleau sera moyen à élevé au nord d'une ligne Bordeaux-Grenoble », avertit le RNSA.

Chêne et graminées au menu des prochains jours

Enfin, si certains pollens seront en diminution, d'autres seront de plus en plus nombreux. C'est le cas des pollens de chêne, arrivés brusquement cette semaine, responsables d'un risque allergique moyen sur une grande partie du territoire et faible dans le nord et en Méditerranée.
Mais aussi, des pollens de graminées, « prochains pires ennemis des allergiques », qui commencent à s'imposer sur la façade ouest du pays et en Rhône-Alpes avec un risque allergique atteignant très souvent le niveau moyen.
Pour terminer, ce sont les pollens de pariétaire qui vont bientôt faire leur apparition sur la France et gêneront également les allergiques avec un risque moyen à élevé en Méditerranée. « Les allergiques à tous ces pollens doivent suivre scrupuleusement les traitements prescrits par leur médecin », conclut le RNSA.

 

CARTE DE VIGILANCE DES POLLENS - DU 24 AVRIL AU 1ER MAI 2015

Source : Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A) 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité