Publicité

QUESTION D'ACTU

Résultats de l’essai BACLAD

Alcool : le baclofène libère de la dépendance

Le baclofène aide à atteindre l’abstinence chez des patients dépendants à l’alcool. Mais ce traitement aide aussi à retrouver une consommation responsable.

Alcool : le baclofène libère de la dépendance SERGE POUZET/SIPA

  • Publié 17.04.2015 à 12h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Prescrit pour traiter certaines dépendances à l’alcool depuis mars 2014, le baclofène livre ses premiers résultats. Les données de l’essai clinique BACLAD, mené en Allemagne, sont parues dans le journal European Neuropsychopharmacology. Les résultats des deux essais français en cours sont encore attendus, mais ces premiers travaux sont porteurs d’espoir.

 

42 % d’abstinents

Le baclofène est un myorelaxant d’action centrale qui bénéficie, en France, d’une Recommandation Temporaire d’Utilisation (RTU) dans la dépendance à l’alcool. Il fait donc l’objet d’essais cliniques qui évaluent son efficacité dans cette indication. Deux d’entre eux sont menés en France, Bacloville et Alpadir.
Dans l’attente des résultats français, ceux de l’essai allemand BACLAD suscite déjà l’optimisme des spécialistes. Réalisé en double aveugle contre placebo auprès de deux groupes de 28 patients, l'essai a évalué des doses allant de 30 à 270 mg par jour. Le baclofène a permis une abstinence de 42,9 %, contre 14,3 % dans le groupe placebo.


« Les résultats de BACLAD sont en faveur du baclofène et confirment avec le plus haut niveau de preuve les observations déjà faites par tous ceux qui connaissent l’effet du baclofène et restent indépendants d’éventuels liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique pouvant orienter leur jugement », commentent dans un communiqué commun plusieurs spécialistes, dont le psychiatre Bernard de Beaurepaire, et membres du milieu associatif (1).

 

Des résultats similaires à la France

L’essai a également démontré que chez les patients traités, le médicament permet de retrouver une consommation responsable avec un nombre limité d’effets secondaires. « L’abstinence n’est plus une fin en soi. L’objectif est de retrouver un rapport normal et libre à l’alcool », concluent les signataires du communiqué.

En France, le succès du baclofène est encore limité. Alors qu’on estime à 5 millions le nombre de Français ayant des problèmes avec l’alcool, le portail RTUBaclofène ne compte que 5 000 inscrits, selon les dernières données de l’Assurance maladie. Elles ont toutefois permis de confirmer l’efficacité du traitement : 46 % des patients dont le traitement est en cours sont abstinents – des chiffres similaires à ceux de l’essai BACLAD. Le baclofène a également permis de réduire le besoin irrépressible de consommer de l’alcool (craving).


(1) Dr Renaud de Beaurepaire - Psychiatre à l'hôpital Paul-Guirard (Villejuif), M. Samuel Blaise, Président de l’association Olivier Ameisen, M. Yves Brasey ,Vice-Président de l'association Baclofène, Dr Pascal Gache, Président de l'association Aubes, Pr Bernard Granger, Chef de l’unité de psychiatrie et d’addictologie de l’hôpital Tarnier (Paris), Mme Sylvie Imbert, Présidente de l'association Baclofène, Pr Philippe Jaury, addictologue et coordinateur de Bacloville, Dr Bernard Joussaume, Médecin généraliste, co-fondateur de l'association Aubes, Dr Patrick de la Selle, Médecin généraliste, Président de l'association Resab.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité