• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Le téflon perturbe notre immunité


  • Publié le 26.01.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |



 Une étude  vient de montrer l’influence de certains composants de notre environnement sur l’organisme et en particulier sur l’immunité.

De quels composants s’agit-il?


Ce sont des composés perfluorés, des PFC, comme le téflon. On les retrouve un peu partout dans la vie courante : dans le revêtement des poèles anti adhésives, les emballages alimentaires, les produits cosmétiques et les anti-taches. Ils sont très persistants dans l’environnement et inéluctablement se retrouvent dans la chaîne alimentaire.

Et ces PCF auraient une influence sur l’immunité des enfants ?

 Effectivement,  des chercheurs ont étudié de jeunes enfants des Iles Féroé, exposés à ces PFC pendant leur vie intra-utérine et dans leurs premières années de vie. Ils ont constaté qu’ils répondaient mal à des vaccinations. En effet, après s’être fait vacciner correctement contre le tétanos et la diphtérie, les taux d’anticorps des enfants étaient trop bas.

Pourquoi faire cette étude dans les iles Féroé ? Ses habitants sont-ils plus exposés aux PFC que les Européens par exemple  ?

On sait que la forte consommation de produits de la mer est associée à une absorption élevée de PFC, d’où l’idée de réaliser cette étude là-bas où l’exposition  avait été mesurée comme étant relativement importante. Mais les Américains ainsi que les Canadiens, enfants comme adultes, ont aussi de petites quantités de ces produits perfluorés dans le sang. Ces PFC sont déjà connus comme perturbateurs endocriniens, mais cette fois-ci les scientifiques se sont penchés sur leur effet sur l’immunité  et la mauvaise réponse à des vaccins a été la confirmation de ce qui avait déjà été vu chez des souris.!

Les effets sur l’immunité et la fabrication d’anticorps sont-ils très importants ?

Des effets sont suffisants pour rendre inefficaces des vaccinations contre le tétanos et la diphtérie ! L'étude révèle que plus l'exposition à ces produits chimiques est importante avant 5 ans, moins les enfants ont la capacité de produire des anticorps, plus tard dans la vie. L'effet le plus marqué est constaté à 7 ans, où le taux d'anticorps des enfants est réduit de moitié si le taux d'exposition aux PFC est doublé.

Alors que faire pour fuir les PCF ?

Certes, passer l’aspirateur , mais sans trop de conviction car les experts pensent que la poussière de maison en est une source «  probable », mais pas certaine. Côté alimentation, il faut par exemple éviter les emballages de pizza ou les sacs de maïs soufflés qui vont au micro-ondes, mais il faut savoir que poissons et fruits de mer n’en sont pas dépourvus. Ca va devenir difficile de savoir si le poisson est bon ou pas pour la santé !

 

 Référence 

PFC et vaccins - JAMA 

 

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité