Publicité

MIEUX VIVRE

Début janvier

Les femmes se replient vers les pilules de 2e génération

Les femmes se replient vers les pilules de 2e génération DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 19.01.2013 à 15h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Les données portent sur les dix premiers jours de janvier et sont issues des dossiers informatisés des clientes des officines. Mais elles témoignent d’une  tendance. Les ventes de pilule de 2e génération ont augmenté de 20%  et celles de 3e génération ont enregistré un recul de 6% par rapport à la même période en 2012. La mise en garde lancée ces dernières semaines par les autorités sanitaires sur le risque de thrombose veineuse plus élevé avec les contraceptifs oraux de nouvelle génération semble avoir été entendu par les femmes.
Lors d’une conférence de presse le 11 septembre dernier, la ministre de la Santé avait, elle même, incité les femmes à « revoir, avec le médecin traitant à l’occasion d’une consultation, ou bien avec une sage femme ou dans un centre de planning familial, le choix du moyen de contraception adapté à la situation personnelle ». 
Mais Marisol Touraine avait également indiqué  « qu’il n’y a pas lieu de céder à un quelconque affolement ». Reste à savoir si ce deuxième appel a été réellement suivi.

L’explosion des ventes des pilules de 2e génération en début d’année mérite, à ce titre, d’être analysée. S’agit-il des prescriptions pour des femmes qui choisissent pour la première fois leur mode de contraception ou d’utilisatrices qui passent de la 3e à la 2e génération ? De même, il conviendra de surveiller l’évolution du nombre d’IVG au cours de ces dernières semaines. En 1995, la Grande-Bretagne avait été confrontée une augmentation de 10% des interruptions de grossesse à la suite d’une polémique de nature comparable.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité