Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 3 800 personnes

L'orgasme procure autant de plaisir qu'une hausse de salaire

Un duo de chercheurs australiens a réussi à trouver un lien entre bonheur durable et orgasmes récurrents. 

L'orgasme procure autant de plaisir qu'une hausse de salaire SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 19.05.2015 à 16h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si, finalement, le sexe était une source intarissable de bonheur au quotidien ? Russell Smyth et Zhiming Cheng, deux professeurs d’économie des universités de Monash et de Wollongong (Australie) ont réussi à prouver qu’avoir de fréquents orgasmes apporterait autant de bonheur qu’une forte augmentation de salaire. Ce plaisir serait même décuplé lorsque son partenaire atteint lui-même l’orgasme.
Il s’agirait de la première étude à mettre en relief le rapport direct entre bonheur durable et plaisir sexuel.

 

Un plaisir équivalent à une augmentation de salaire

A l’orée des années 2000, les deux chercheurs se sont intéressés à la vie sexuelle de près de 3 800 Chinois, de tous âges et de toutes origines sociales. Ils ont demandé à ces personnes de répondre à différentes questions quant à leur vie intime et d’évaluer le bonheur que leur apportent ces rapports, notamment en comparaison d'une gratification financière. Les premiers résultats publiés dans le Journal of Economic Behavior and Organization sont clairs, les personnes les plus heureuses sont bien celles qui ont des rapports sexuels fréquents, et avec une seule personne.

En moyenne, atteindre fréquemment l’orgasme équivaudrait au bonheur de l’obtention d’une augmentation de 130 % de son salaire mensuel. Mieux encore, lorsque c’est le partenaire qui atteint le septième ciel, c’est une sensation de bonheur représentant une augmentation de 142 % qui s’empare de la personne. « Ceux qui ont plus d’activité sexuelle et une sexualité de meilleure qualité sont plus heureux », concluent les auteurs de cette enquête. On apprend également qu'avoir un rapport sexuel autant de fois qu'on le souhaite favorise l'accès au bonheur.

En revanche, il existe différentes situations dans lesquelles le bonheur et le sexe ne rendent pas forcément heureux. Si, bien sûr, on peut directement penser à l’abstinence comme source de malheur, c’est en fait la multiplication de partenaires qui serait à l’origine d’une perte de bonheur. Les personnes ayant des rapports sexuels avec la même personne sont plus facilement heureuses que celles collectionnant les conquêtes. On peut donc conclure ici que le sentiment amoureux est un facteur important de la relation sexuelle. Les personnes infidèles, quant à elles, semblent être plus malheureuses que les autres.

 

Vers le bonheur à long terme

Ces travaux sont une première dans la littérature économique. Si d’autres recherches avaient bien mis en avant un lien entre bonheur et sexe, elles avaient été incapables de répondre à la question suivante : le plaisir est-il à la base du bonheur ou inversement ? Si le sexe est facteur de bonheur immédiat, le but de cette enquête est de montrer son influence à plus long terme.

Ces travaux sont toutefois à nuancer avec les résultats d'autres travaux eux aussi publiés dans le Journal of Economic Behaviour and Organization qui affirment que faire l’amour de manière trop fréquente peut être un frein au désir et au plaisir. Un résultat qui pourrait cependant s’expliquer par le protocole de l'étude qui, selon les auteurs, aurait pu induire un blocage chez les personnes interrogées.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité