Publicité

QUESTION D'ACTU

Projet de loi de santé

Tiers payant généralisé : Touraine confirme, des médecins démentent

Alors que Les Echos affirmaient que le gouvernement reculait sur le tiers payant généralisé, Marisol Touraine a officiellement démenti. Une mise au point qui ne convainc pas certains syndicalistes.

Tiers payant généralisé : Touraine confirme, des médecins démentent AMEZ UGO/SIPA

  • Publié 03.03.2015 à 08h08
  • |
  • |
  • |
  • |


« Ni recul, ni renoncement ». C’est par ces mots que la ministre de la Santé Marisol Touraine a souhaité démentir l’information des Echos selon laquelle le gouvernement serait en train de reculer sur la mise en place du tiers payant généralisé.

« Je veux confirmer que le tiers-payant commencera à s'appliquer dès le 1er juillet prochain à une partie de la population qui sont les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé. Ça représente plus d'un million de personnes. Donc le processus est engagé. Dès le 1er juillet, des Français verront la différence. Et pour le reste nous travaillons pour définir un système qui soit à la fois simple et sécurisé », a expliqué Marisol Touraine sur France Info.


Pourtant d’autres sons de cloche semblent émerger des groupes de travail, au ministère de la Santé, dans lesquels les syndicats de médecins sont invités à débattre sur certains points d’achoppements de la loi de Santé.

Ecoutez le Dr Luc Duquesnel, président de l’Union nationale des omnipraticiens français Unof-CSMF : « [Cette information des Echos], ce n’est que le reflet de ce qu’on vit dans toutes les réunions sur le tiers payant. »



Pour appuyer ses propos, le syndicaliste parle d’une « prise de conscience » par le gouvernement des difficultés qu’entraîneraient la mise en place du tiers payant : « Au départ le gouvernement pensait que le tiers payant tel qu’il existe aujourd’hui fonctionnait parfaitement bien… Tous les retours qui ont été faits durant ces commissions [le groupe de travail mis en place fin janvier] y compris de la part d’autres professions de santé comme les pharmaciens qui pratiquent le tiers payant ont montré que 10 % des [prestations étaient] impayées », a ainsi déclaré le Dr Luc Duquesnel. Ou alors « cela nécessite tout un travail administratif pour se faire rémunérer les prestations. »

Le syndicaliste estime que « le tiers payant ne fonctionne pas bien » et que s’il était imposé aux médecins généralistes, cela entraînerait « moins de temps médical et plus de temps administratif ».

Ecoutez le Dr Luc Duquesnel : « On n'est absolument pas surpris par cette prise de conscience de la situation actuelle qui fait que techniquement le tiers payant généralisé ne peut pas se mettre en place. »



Le syndicaliste a néanmoins indiqué que ce recul du gouvernement n’était « pas confirmé ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité