Publicité

QUESTION D'ACTU

Médecins, kinés, infirmiers… thrax, peste bubonique, méningite...

Professionnels de santé: 41 syndicats réclament le retrait du projet de loi

Un nouveau front commun de 41 organisations demande le retrait du projet de loi de Santé de Marisol Touraine. Les plus gros syndicats de médecins, eux tentent de le faire réécrire en partie.  

Professionnels de santé: 41 syndicats réclament le retrait du projet de loi JDD/SIPA

  • Publié 21.02.2015 à 11h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que huit médecins sur dix veulent en découdre avec la ministre de la Santé au sujet de la Loi de Santé, la fronde s'organise. Le 1er rassemblement de 41 syndicats des professionnels de santé et organisations étudiantes vient en effet de voir le jour. Remontés comme jamais, ces infirmiers, dentistes, médecins et kinés ont écrit au Premier ministre, Manuel Valls.

Le retrait du texte demandé
Dans ce courrier,  ces professionnels, réunis au sein d’un collectif baptisé « Le mouvement pour la santé de tous »,  rappellent que depuis sa présentation en Conseil des ministres, le 15 Octobre 2014, le texte fait l’objet d’un rejet unanime. Dans ce collectif, on retrouve, en effet, des syndicats de médecins (SML, FMF, Le BLOC...), ainsi que des organisations représentant les libéraux de santé (masseurs kinésithérapeutes, infirmiers, orthophonistes, opticiens, etc).
Point commun, la crainte d'une étatisation de l'Assurance maladie, la destruction du modèle libéral, ou encore la généralisation du tiers payant.
 « L’ensemble des représentants des différents modes d’exercices médicaux (publics, privés, libéraux, hospitaliers), des professionnels de santé, les représentants ordinaux et l’Académie de médecine, les conseils d’administration des organismes gestionnaires ont demandé le retrait d’un texte instituant une médecine de santé administrée et réglementée. »


L'absence de discussion pointée du doigt
Par ailleurs, ces libéraux reprochent au gouvernement un certain déni de démocratie. « Alors que votre prédécesseur avait annoncé, lors de sa déclaration de politique générale, la mise en place d’une stratégie nationale de santé, rassemblant les acteurs autour de priorités de santé publique, ceux-ci n’ont même pas été conviés à la construction de solutions cibles », font remarquer ces professionnels de santé. Ils soulignent aussi que « contrairement à la présentation faite en Conseil des ministres, ce texte ne porte pas une politique de santé forte et novatrice au cœur du pacte républicain pour faire progresser la solidarité et la justice sociale. »

Dans l'attente d'une réponse du Premier ministre, tous ont en ligne de mire la grande manifestation nationale du 15 mars, organisée à Paris. Lancée au départ par les syndicats d'internes en médecine, elle a reçu le soutien des grandes centrales syndicales de médecins. Certaines (CSMF, MG France) sont pour leur part favorables à une réécriture du texte. Elles participent d'ailleurs toujours aux quatre groupes de travail créés par Marisol Touraine à cet effet.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité