Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez un adolescent

Réduction du pénis : une première mondiale réalisée aux Etats-Unis

Un adolescent américain a subi la première intervention chirurgicale au monde pour réduction du pénis. La taille de son membre lui empêchait d'avoir une vie normale.

Réduction du pénis : une première mondiale réalisée aux Etats-Unis LASKI/SIPA

  • Publié 16.02.2015 à 16h42
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un cadeau dont il se serait bien passé. A 17 ans, un adolescent américain a subi une intervention chirurgicale inédite, rapportée dans la revue Journal of Sexuel Medecine. En cause : la taille de son pénis, un peu trop généreuse.

Comme un ballon de football américain
Dans les pages du Daily Mail, l’urologue Rafael Carrion, de l'Université de Floride du Sud, raconte la consultation pour le moins inhabituelle qu’il a donnée ce jour là.  « Pouvez-vous réduire ma taille de mon pénis ? », lui demande l’adolescent. Le praticien reste « sans voix ». Il faut dire qu’il est accoutumé à ce que ses patients lui réclament quelques centimètres supplémentaires. De plus, la technique opératoire de réduction du pénis est une énigme, puisqu’elle n’a jamais eu lieu, faute de volontaires.

Pour autant, il faut bien soigner ce garçon, dont la taille du membre est devenue invalidante. D’une longueur de 18 centimètres au repos, et d’une circonférence de 25 centimètres, son pénis l’empêche d’avoir des rapports sexuels, mais aussi certaines activités sportives. L’adolescent ne peut pas s’habiller comme il le souhaite, puisque ses pantalons laissent apparaître ses courbes proéminentes.

« Ca a l’air d’être le rêve de tout homme », souligne l’urologue. Mais ne vous y trompez pas. Le pénis en question a l’air « d’un ballon de football américain », précisent les médecins. Et l’adolescent souffre en plus de priapisme, une pathologie qui génère des érections intenses, prolongées et douloureuses, et qui pourrait être à l'origine du gonflement de sa verge.  

Une opération inédite
Faute de précédent en la matière, les chirurgiens ont dû inventer la technique de réduction du phallus. En fait, ils ont appliqué une méthode utilisée pour traiter la maladie de Peyronie, où les tissus cicatriciels se développent le long du pénis, ce qui provoque une torsion du membre. Ils ont ainsi incisé le long de la cicatrice de la circoncision qu’avait subie le jeune homme dans son enfance. Puis, ils ont déroulé la peau du pénis et ont découpé, de chaque côté, deux segments de tissus. Les médecins ont pu contourner l’urètre, et les nerfs qui permettent d’avoir des sensations sont restés intacts. Une prouesse chirurgicale.

Après deux jours d’hospitalisation, le jeune homme est rentré chez lui, « ravi » de son nouveau pénis, dont la nouvelle taille n’a pas été communiquée. Depuis la parution de l’article dans la revue scientifique, l’urologue a reçu une nouvelle personne pour une intervention similaire.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité