Publicité

QUESTION D'ACTU

Association américaine pour l'avancement des sciences

Cigarette électronique : un risque de rendre les jeunes accro à la nicotine

La e-cigarette, prometteuse pour aider les fumeurs à renoncer au tabac, risque de créer l'accoutumance à la nicotine chez les ados. C'est ce que redoutent des responsables sanitaires américains.

Cigarette électronique : un risque de rendre les jeunes accro à la nicotine SERGE POUZET/SIPA

  • Publié 16.02.2015 à 07h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Outre-Atantique, la e-cigarette n'a pas que des amis. Prometteuse pour aider les fumeurs à renoncer au tabac, elle risque de créer l'accoutumance à la nicotine chez les adolescents, redoutent toujours des responsables sanitaires américains.  

Des avis partagés
Lors d'une présentation à la conférence de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) réunie à San José en Californie cette semaine, Wilson Compton, directeur adjoint de l'Institut national américain d'abus de drogues, a confié : « Ces cigarettes reproduisent certains gestes des fumeurs ce qui pourrait être utile pour arrêter de fumer du tabac. »
Ce dernier a néanmoins rappelé les résultats d'une récente enquête menée aux Etats-Unis, portant sur plus de 40 000 lycéens. Elle a montré que 8,7 % des jeunes de 14 ans avaient fumé des cigarettes électroniques le mois précédent. La proportion atteignait 16,2 % et 17,1 % chez les 16 et 18 ans respectivement. En comparaison 4 % des 14 ans, 7 % des 16 ans et 14% parmi les 18 ans, avaient fumé des cigarettes.
Et Wilson Compton a commenté ces résultats en indiquant : « C'est inquiétant car cela pourrait être la seule et nouvelle façon de goûter à la nicotine ouvrant la voie à une accoutumance et au tabagisme. » Il poursuit : « pour les adolescents, la e-cigarette n'a pas de bénéfices très évidents. Personne ne veut qu'un jeune devienne dépendant à la nicotine. Et il y a ces études d'imagerie médicale qui montrent qu'essayer ce produit à l'adolescence, quand le cerveau n'est pas encore complètement développé, facilite l'acquisition d'une dépendance à la nicotine par la suite.»

Une porte d'entrée vers le tabac ?
Un son de cloche repris par Roy Harrison, professeur de santé environnementale à l'Université de Birmingham (Royaume-Uni). Lors d'une prise de parole, il  a indiqué : « Si des adolescents qui n'ont jamais fumé de tabac se mettent à utiliser des cigarettes électroniques, cela est profondément préoccupant car ils s'exposent délibérément à la nicotine, une substance provoquant une puissante accoutumance. »
Ce dernier a pour sa part ressorti les résultats d'un récent rapport des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) qui indiquait que l'usage de la cigarette électronique chez les jeunes non-fumeurs a triplé de 2011 à 2013.« Non seulement la nicotine est très addictive, mais elle peut toucher le développement du cerveau chez l'adolescent », mettaient alors en garde les CDC d'Atlanta.

Prometteuse dans le sevrage tabagique

Roy Harrison a cependant reconnu que le vapotage avait aussi des résultats encourageants pour les fumeurs. Il a notamment mentionné la recherche la plus récente menée par une entité indépendante, la Cochrane Collaboration, dont les résultats ont été publiés en décembre. Ils concluent que les e-cigarettes ont un rôle important à jouer pour aider les fumeurs à réduire leur consommation de tabac ou à cesser de fumer.
Grâce à deux études suivant au total 662 fumeurs, la Cochrane a en effet montré qu'environ 9 % de ceux ayant utilisé des cigarettes électroniques ont pu arrêter de fumer pendant au moins an, mais 4 % seulement de ceux qui avaient reçu des cigarettes électroniques placebo sans nicotine.
Enfin, parmi les fumeurs n'étant pas parvenus à arrêter de fumer, 36 % de ceux à qui ont avait donné des cigarettes électroniques ont réduit leur consommation de tabac de moitié contre 28 % dans le groupe témoin.




 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité