Publicité

QUESTION D'ACTU

A Paris et à Douai

SDF : le froid fait ses premières victimes

La semaine s'annonce très froide en France avec, à certains endroits, des températures négatives. Les SDF sont les plus exposés aux risques. 2 décés ont  été déclarés ce lundi. 

SDF : le froid fait ses premières victimes SEVGI/SIPA

  • Publié 30.12.2014 à 10h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Dimanche dernier, deux hommes SDF ont été retrouvés morts d'hypothermie, peu de temps après l'arrivée de la vague de grand froid qui a désormais envahi le pays. Le premier est mort à Douai ( Nord). Il était âgé de 29 ans. Les secours l'ont retrouvé dans la rue, à l'entrée d'un lycée de la ville inaminé et en profond état d'hypothermie. Ces derniers n'ont rien pu faire. Le second était un parisien âgé de 50 ans, retrouvé dans le 12 ème arrondissement. L'homme a été victime d'un malaise cardiaque alors qu'il recevait les premiers soins de l'équipe de secours. Il a succombé quelques heures après. Selon une source de l'AFP, aucun des deux hommes n'avait contacté le 115, alors que les plans "Grand Froid", qui prévoient entre autres des centres d'hébergement pour les SDF, ont été déclenchés dans les deux villes où les décès ont eu lieu. 


31 000 enfants dorment dans la rue
En France, plus de 70 % des 1 500 appels passés tous les jours au 115 (SAMU) font mention de la situation des personnes sans logement tous les ans en France. Pire encore, depuis 2001, le nombre de SDF en France a augmenté de 44 % et s’élève aujourd’hui à 81 000. Parmi eux, on trouve 31 000 enfants. Un chiffre incomplet puisqu’il ne compte pas les personnes qui ne se rendent pas dans les services d’hébergement ou de restauration ou ceux qui vivent dans les communes de moins de 20 000 habitants.

Nourrissons et seniors les plus vulnérables
En plus de l'hypothermie, les baisses de températures peuvent aussi être à l’origine de gelures et d'aggravation des risques cardio-vasculaires. Pour les troubles respiratoires notamment, un froid sec favorise les crises d’asthme, alors qu’un froid humide induit plus d’infections broncho-pulmonaires. 
Précision importante, on parle souvent de grand froid lorsque la température se situe en dessous de 0 degré. Mais en réalité, « le grand froid » n’est qu’un pur concept puisqu’il dépend avant tout de la manière dont chaque individu ressent le froid. A ce titre, un nourrisson ou une personne âgée sont moins à même de résister au froid. Les personnes à la santé fragile, telles que les malades souffrant de pathologies chroniques cardiovasculaires et respiratoires ou de diabète, doivent également se montrer vigilants en période de grand froid.
 

Rester au chaud le plus possible
Pour ces personnes, il est donc recommandé de se protéger efficacement et à temps. Les plans "Grand Froid" rappellent notamment les principaux gestes à adopter pour ne pas trop souffrir du froid. Parmi eux, sortir avec des vêtements chauds et couvrir les extrémités : gants, bonnet, chaussettes. De plus, il faut bien chauffer son logement tout en l’aérant une fois par jour. Et au travail, il est nécessaire de s’équiper de vêtements coupe-froids, surtout s’il s’agit d’un travail en extérieur. Enfin, pour les personnes âgées et les enfants, il est recommandé de sortir le moins possible de son domicile, idéalement conservé à une chaleur de 19° et de bien se nourrir, notamment au petit-déjeuner, tout comme les personnes atteintes de diabète et de troubles cardio-vasculaires.

 



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité