Publicité

QUESTION D'ACTU

Députée socialiste

Hausse du prix du tabac annulée : la colère du Dr Michèle Delaunay

La « traditionnelle » hausse du prix des cigarettes de janvier n’aura pas lieu. L’Assemblée nationale a voté un amendement annulant l’augmentation de 30 centimes prévue pour 2015.

Hausse du prix du tabac annulée : la colère du Dr Michèle Delaunay LODI FRANCK/SIPA

  • Publié 08.12.2014 à 17h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Pas de hausse des prix du tabac en 2015. Alors qu’une augmentation de 30 centimes par paquet était prévue au 1er janvier, l’Assemblée nationale vient de rétropédaler. Les députés ont voté, le soir du 5 décembre, un amendement qui modifie le calcul de la fiscalité des produits du tabac. La décision suscite la colère des anti-tabac, mais fait la joie des buralites.

 

La colère de Michèle Delaunay

« La fiscalité sera la même en 2015 qu’en 2014 », a annoncé le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert. Les députés socialistes Jean-Louis Dumont et Razzy Hammadi sont à l’origine de cet amendement proposant que la hausse des taxes sur le tabac ne soit plus automatique, ce qui était le cas depuis 2010. Les buralistes et industriels du tabac se sont livrés, depuis plusieurs mois, à un lobbying intense qui a payé. Leurs arguments : les prix élevés et le boom de la e-cigarette ont entraîné une chute du marché. « C’est une bonne nouvelle, à chaque fois que les prix augmentent, nos clients achètent à l’étranger, passent commande auprès d’amis qui voyagent ou se fournissent sur le marché noir », ajoute dans les colonnes du Parisien Rose, employée d’un bureau de tabac parisien.

 

L’amendement qui annule la hausse des prix du tabac suscite la colère de Michèle Delaunay, députée socialiste et cancérologue. L’ex-ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie a déclaré que « le seul lobby qui vaille en matière du tabac est celui des victimes. » Elle s’indigne aussi sur Twitter, comparaisons frappantes à l’appui.

 

 

 

 

Une hausse pourtant efficace

Le vote des députés est d’autant plus surprenant que la hausse des prix du tabac est une des rares mesures à encourager le sevrage tabagique. On estime ainsi qu’une augmentation de 10 % des prix réduit de 4 % la consommation. « Le moyen le plus efficace de diminuer la consommation de tabac et d’inciter les fumeurs à arrêter consiste à augmenter le prix de détail des produits du tabac en majorant les taxes », précise l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Lorsque les prix du tabac augmentent, le nombre de consommateurs diminue, les personnes qui continuent à consommer se restreignent, celles qui ont arrêté sont moins enclines à recommencer, et les jeunes sont moins enclins à commencer. »

 

 

Déjà, lors de la présentation du plan anti-tabac, l'absence d'augmentation des prix a brillé par son absence. « C'est une erreur monstrueuse », déclarait alors à pourquoidocteur Catherine Hill, épidémiologiste au centre de cancer et de prévention de l’Institut Gustave Roussy. « Tous les organismes qui ont étudié la question, que ce soit la Banque mondiale ou l'OMS, disent qu'augmenter les prix est de loin la mesure la plus efficace pour réduire la consommation de tabac. »

Une autre défaite est à prendre en compte pour les anti-tabac : l’amendement pour aligner les taxes des cigares et cigarillos sur celles appliquées aux cigarettes n’a pas été votée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité