Publicité

QUESTION D'ACTU

Lésions oculaires irréversibles

Laser pointeur : un ado perd 60 % de sa vision

Un garçon de 12 ans a subi des lésions oculaires graves et irréversibles en Autriche après avoir joué avec un laser pointeur. 

Laser pointeur : un ado perd 60 % de sa vision Steve Meddle / Rex Feat/REX/SIPA

  • Publié 03.12.2014 à 17h28
  • |
  • |
  • |
  • |

  • Mots clés :
  • vue

« Jamais dans les yeux ! » L’injonction parentale prend tout son sens… En Autriche, un garçon de 12 ans s’est infligé des lésions oculaires graves et irréversibles en jouant avec un laser pointeur. Il souffre d'une perte de vision de 60 % aux deux yeux, à la suite « d'un effet de réverbération alors qu'il s'amusait à viser un miroir », selon un communiqué produit par l’hôpital autrichien où il a été pris en charge.

Aucun traitement
« La rétine a été touchée en profondeur, de façon irréversible. Il n'existe pas de thérapie pour ce type de lésion », a souligné l'établissement dans un communiqué. L'enfant se plaint d'avoir en permanence une grande tache noire dans son champ de vision.

Le jeune patient avait acheté l’objet sur un grand site de vente sur Internet. Le laser appartenait à la catégorie 2, autorisée par l’Union européenne. En effet, les lasers sont classés en quatre catégories selon leur puissance – et donc, leur dangerosité. La classe 1 rassemble les « lasers intrinsèquement sûrs ». La classe 2 désigne les lasers à rayonnements visibles (entre 0,4 et 0,7 µm) de puissance maximale d’1milliwatt. Seules ces deux catégories sont autorisées par l’Union européenne.

Des normes pas toujours respectées
Et pourtant, elles ne sont pas sans danger - la preuve. L’établissement autrichien souligne que les lasers de classe 2 peuvent  « provoquer de graves lésions à la rétine en moins de 0,25 secondes ». Ce quart de seconde correspond au temps que l’on met à fermer les paupières en cas d’agression lumineuse (réflexe palpébral). Si le faisceau lumineux atteint la rétine avant le déclenchement de ce réflexe palpébral, alors, il peut effectivement brûler la rétine.

Et encore faut-il pouvoir faire la différence entre les différentes catégories… Toutes sont disponibles sur Internet – même celles réservées à un usage professionnel et industriel. « Extérieurement, les pointeurs laser dangereux non autorisés ne se distinguent pas des autres », souligne l’Office fédéral de la santé publique de Suisse. Il faut donc se référer aux indications figurant sur le paquet… qui peuvent aussi bien être fantaisistes. « Les appareils manuels ne correspondent pas toujours aux normes en vigueur et les valeurs limites sont parfois largement dépassées », prévient l’Office.

Plusieurs voix ont donc dénoncé une loi désuète. Ainsi, le Syndicat national des ophtalmologistes de France réclame depuis plusieurs années une évolution législative, et l’interdiction de « tout laser qui puisse entraîner des lésions oculaires ».
Le syndicat rappelle que « la littérature relève plusieurs cas de patients qui ont perdu définitivement une bonne acuité visuelle de l'œil qui a fixé le rayon laser. Cela a entraîné un scotome et une lésion rétinienne bien visible sur l'angiographie fluorescéinique ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité