Publicité

QUESTION D'ACTU

Lancée par l'organisation britannique Samaritans

Radar app : une application pour empêcher le suicide des twittos

Afin de tenter de prévenir les suicides, une association britannique a lancé l'application « Radar app » destinée à avertir les twittos si l'un de leurs amis écrit des tweets au contenu inquiétant.

Radar app : une application pour empêcher le suicide des twittos SIERAKOWSKI FREDERIC/ISOPIX/SIPA

  • Publié 29.10.2014 à 12h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Une application smartphone pour détecter les tweets suicidaires, c'est ce que propose depuis ce mercredi l'organisation britannique Samaritans, spécialisée dans l'aide psychologique. Baptisée « Radar app » elle est destinée notamment aux personnes âgées de 18 à 35 ans, qui sont les plus actives sur les réseaux sociaux. 

Un courrier électronique pour alerter
En fait, l'application détecte les messages postés par les twittos d'un utilisateur de twitter contenant les mots-clés comme « fatigué d'être seul », « je me hais », « déprimé », « besoin d'aide » ou « besoin de parler à quelqu'un. » 
Ceux qui ont téléchargé l'application reçoivent alors immédiatement un courrier électronique, qui signale l'existence de ces tweets et donne des informations sur la manière dont ils peuvent apporter leur aide à la personne en souffrance.
« Nous savons que les personnes qui souffrent vont souvent en ligne pour trouver de l'aide, explique Joe Ferns, l'un des responsables de l'association. Nous avons besoin d'instruments comme le Samaritans Radar pour encourager les gens à faire attention les uns aux autres en ligne, les aider à chercher et à trouver de l'aide », a-t-il rajouté.

Twitter, un outil efficace contre le suicide
Mais ce type d'outil est-il pour autant efficace ? Sur ce sujet, en 2013, une équipe de scientifique américains de l'Université Brigham Young University (Utah) a passé à la loupe des millions de tweets en provenance des 50 états américains, à la recherche de messages à caractère suicidaire.
Et les auteurs de cette enquête ont révélé que le ratio de tweets suicidaires reflétait bien le taux de suicide réel. Ils suggéraient donc d’utiliser Twitter comme un outil de prévention afin d'identifier les utilisateurs à risque de suicide. C'est désormais chose possible avec l'application « Radar app ». En tout cas pour les Britanniques connectés...

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité