Publicité

QUESTION D'ACTU

Premiers états généraux

Arthrose : 10 millions de victimes et toujours méconnue

Les premiers états généraux de l’arthrose ont débuté jeudi 9 octobre. L’Association Française de Lutte Antirhumatismale veut améliorer l'information sur une maladie qui touche 10 millions de personnes. 

Arthrose : 10 millions de victimes et toujours méconnue Rex Features/REX/SIPA

  • Publié 10.10.2014 à 19h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Une douleur intense au niveau des articulations quand on lève le bras pour attraper un objet ou qu’on plie le genou pour gravir les marches d’un escalier. Tel est le calvaire des personnes victimes d’arthrose, première cause d’invalidité en France qui touche 10 millions des habitants de l’Hexagone. Mais qui reste malgré tout trop méconnue et sous-estimée.

C’est la raison pour laquelle l’Association Française de Lutte Antirhumatismale (AFLAR) a crée des états généraux qui ont commencé jeudi 10 octobre dans dix villes françaises. Une initiative destinée à sensibiliser le grand public à cette pathologie et à faire la chasse aux idées reçues. 


15 patients, 17 propositions
« Il y a un manque criant d’information relative à l’arthrose en France », souligne le Dr Laurent Grange, président de l’AFLAR. En juin 2014, un panel citoyen a réuni 15 personnes atteintes d’arthrose. Durant trois jours et demi, les participants ont mené des réflexions et débattu sur la question de la santé en France. Ces échanges ont permis la production de 17 propositions destinées à améliorer la reconnaissance de la maladie ainsi que sa prise en charge, et la qualité de vie des personnes malades. « Ces propositions ne seront pas toutes retenues mais elles nous serviront de base de travail lors des états généraux », explique le Dr Grange. Parmi ces propositions, figure notamment la volonté de faire reconnaître le handicap représenté par l’arthrose dans le domaine du travail. 

500 000 arrêts de travail par an
L’arthrose affecte considérablement la qualité de vie et peut parfois être une réelle source d’handicap, notamment au travail. En effet, plus de 500 000 arrêts de travail par an sont liés à l’arthrose. C’est d’ailleurs la deuxième cause de consultation chez le médecin généraliste, après les troubles cardiovasculaires. Pour ce faire, l’AFLAR souhaiterait organiser des campagnes de prévention au sein des entreprises. « Ce n’est pour l’instant qu’une idée, mais nous aimerions faire un binôme avec un rhumatologue et un médecin du travail. L’objectif serait de montrer comment améliorer la situation du patient souffrant d’arthrose et de rhumatisme sur son lieu de travail. »


Ecoutez le Dr Grange,
président de l’Association Française de Lutte Anti-rhumatologiste : « Certaines professions favorisent l’apparition de certains types d’arthroses… » 

 

 

Halte aux idées reçues
Depuis quelques années, l’AFLAR fait la chasse aux idées reçues sur son site internet en rappelant tout d’abord que « l’arthrose ne découle pas d’une simple usure des articulations qui auraient été trop sollicitées mais que sa survenue est bien plus complexe. L’arthrose n’est pas non plus une maladie de la vieillesse. Bien qu’incontestablement liée à l’âge, elle est avant tout conditionnée par le mode de vie. Le surpoids et la sédentarité sont les principaux facteurs déclencheurs de l’arthrose. L’ AFLAR insiste également sur les méthodes de prévention, en particulier celles de la perte de poids ou le maintien d’un poids normal. Il est également primordial de surveiller les parties du corps situées près des articulations si elles ont subi un traumatisme.

 Les conclusions des états généraux seront publiées par l'AFLAR dans un rapport en octobre 2015. 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité