Publicité

QUESTION D'ACTU

3kg de différence avec les automobilistes

Prendre les transports en commun ferait maigrir

Venir au travail en prenant les transports en commun plutôt qu'en voiture permettrait de brûler plus de calories. C'est ce que suggère une récente étude anglaise. 

Prendre les transports en commun ferait maigrir A. GELEBART/20 MINUTES/SIPA

  • Publié 25.08.2014 à 12h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Stations bondées, chaleur étouffante dans les wagons, corps à corps avec les voyageurs… telles sont les joies des transports en commun aux heures de pointe. Dans les grandes villes comme Paris, il est souvent plus rapide d’utiliser les transports en commun pour se rendre au travail plutôt que de s’installer confortablement au volant de sa voiture et se retrouver coincé dans les embouteillages. Cette option pourrait d’ailleurs présenter un autre inconvénient : le taux de graisse des automobilistes réguliers serait plus élevé que ceux privilégiant le bus ou le métro. C’est ce que révèle une récente étude britannique publiée dans le British Medical Journal

2,75 kg en moins pour les non-conducteurs
Une équipe de chercheurs de l’Université de Londres a analysé le taux de graisse et l’indice de masse corporelle (IMC) de 7534 Anglais. Parmi ces personnes, 77 % d’entre elles ont déclaré se rendre à leur lieu de travail en voiture, 15,5 % en vélo ou à pied et 10 % en bus ou en métro. Les chercheurs ont constaté que les non-automobilistes présentent un IMC inférieur à ceux des conducteurs (3kg de moins pour les hommes et 2,5 kg de moins pour les femmes.) L’utilisation des transports en commun aurait donc un effet bénéfique pour la santé, même si d’autres critères (alimentation, âge, statut socio-économique) ont été pris en compte.


Plus de transports en commun en Ile-de France qu’en province
Selon un rapport de l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) publié en 2008, les Franciliens utilisent en moyenne autant la voiture (43 %) pour les trajets domicile-travail que les transports en commun (TC) (42 %). En province, quatre actifs sur cinq se rendent à leur travail en voiture, presque deux fois plus qu’en Ile-de-France. Dans les grandes agglomérations, seuls 10 % des actifs vont quotidiennement travailler en transports en commun, contre 29 % en grande couronne et 45 % en petite couronne.

 Reste maintenant à vérifier si les Franciliens sont plus sveltes que les provinciaux...

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité