Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon l'OMS

Ebola : une épidémie largement sous-estimée

Les ONG en Afrique insistent sur la nécessité de se mobiliser plus face à une épidémie d'Ebola "largement sous-évaluée", selon l'OMS. Avec 1 145 décès recensés, celle-ci se propage toujours.

Ebola : une épidémie largement sous-estimée Michael Duff/AP/SIPA

  • Publié 16.08.2014 à 17h12
  • |
  • |
  • |
  • |


« Le personnel présent dans les zones d'épidémie relève des preuves montrant que le nombre de cas rapportés et le nombre de morts sous-estiment largement l'ampleur de l'épidémie de fièvre hémorragique virale (FHV) liée au virus Ebola, souche "Zaïre". » Avec cette déclaration publiée dans son dernier communiqué, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a souhaité tirer la sonnette d'alarme face une situation largement sous-évaluée selon elle.

Obama et les Etats-Unis aux côtés de l'Afrique
Preuve en est, les ONG sur place qui pour beaucoup craignent d'être débordées par la situation. Médecin sans frontières a ainsi averti très récemment que la situation en Afrique de l'Ouest se détériorait plus vite que sa capacité à y faire face. Même son de cloche du côté de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui estiment que leur capacité à faire face au virus « approche de sa limite ».
Face à ce constat inquiétant, l'OMS coordonne actuellement une augmentation massive de la réponse internationale à l'épidémie, avec le soutien individuel de divers pays, des agences de contrôle des maladies et des agences appartenant aux Nations Unies.
Ce jeudi, le président américain Barack Obama s'est même entretenu avec ses homologues libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sierra-léonais Ernest Bai Koroma pour les assurer de l'engagement des Etats-Unis, soulignant le rôle des experts des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) envoyés dans leurs pays pour aider les autorités sanitaires.

Faible risque de transmission lors des voyages en avion selon l'OMS
Officiellement, l'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition de cette fièvre hémorragique en 1976, a déjà touché 2 127 personnes et fait 1 145 morts, selon le dernier bilan de l'OMS. En détails, il y a eu 380 décès en Guinée, 413 au Liberia, 348 en Sierra Leone et quatre au Nigeria.
Malgré ces chifffes qui ne cessent d'augmenter, l’Organisation ne recommande toujours pas d’interdire les voyages à destination et en provenance des pays touchés.
Selon elle, « le risque de transmission du virus Ebola par une personne ayant pris un avion est très faible, et cette maladie ne se transmet pas par l’air mais par un contact avec les fluides d’une personne malade (sueur, sang, salive ou sperme). »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité