Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude dans Diabetes

La graisse brune, une arme anti-diabète

Dépenses énergétiques, glycémie, résistance à l’insuline : les bienfaits de la graisse brune ne sont plus à démontrer. Une étude y voit même une possible arme contre le diabète.

La graisse brune, une arme anti-diabète JAUBERT/SIPA

  • Publié 24.07.2014 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


De la graisse brune pour lutter contre l’obésité et le diabète. Selon une étude parue ce 23 juillet dans la revue Diabetes, plus le corps possède de tissus adipeux bruns, mieux le corps tolère l’insuline et brûle les calories. Ces résultats constituent le second volet d’une étude présentant les bienfaits de cette graisse.

 

Des dépenses d’énergie accrues

Les chercheurs de la section médicale de l’université du Texas à Galveston (Etats-Unis) ont soumis un groupe d’hommes à des températures variables. Dans un premier temps, ils ont prélevé du sang et des échantillons d’air expiré à température modérée. Puis ils ont placé les participants à une température plus fraîche (17-18 °C) pendant 5 à 8 heures, et ont réalisé les mêmes examens.

 

Les chercheurs avaient déjà prouvé, en janvier dernier, que s’exposer à des températures fraîches permettait d’augmenter la quantité de graisses brunes dans le corps. Ces premiers résultats ont prouvé que « l’exposition à un léger froid augmente les dépenses en énergie du corps, améliore l’élimination du sucre de la circulation sanguine, et la résistance à l’insuline des hommes qui ont des quantités significatives de graisse brune, affirmait alors Labros Sidossis, qui mène l’étude. Ces résultats soutiennent l’idée que les tissus adipeux bruns peuvent fonctionner comme des tissus anti-obésité et anti-diabète chez l’être humain. »

 

Une glycémie plus stable

Cette seconde série d’analyses confirme les premiers résultats : « Lorsqu’il est activé par une exposition à un léger froid, le tissu brun adipeux peut augmenter la consommation d’énergie et brûler des calories », souligne Labros Sidossis. Cela constitue une bonne nouvelle pour les personnes ayant développé un surpoids ou une obésité : le métabolisme devient plus efficace grâce aux graisses brunes. Mais les patients diabétiques pourraient aussi tirer profit d’une telle découverte : les personnes qui ont des « stocks » élevés de graisse brune ont une glycémie plus stable et une meilleure tolérance à l’insuline.

 

Les tissus adipeux bruns sont d’autant plus précieux qu’ils se font rares avec l’âge. En effet, si les enfants en possèdent en grande quantité, les réserves s’estompent en vieillissant… ce qui favorise l’accumulation de graisses blanches et l’apparition des maladies qui leur sont associées (maladies cardiovasculaires, diabète, obésité…).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité