• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Génériques

Génériques : 1 patient sur 3 arrête son traitement pour la forme

Malgré les économies que le secteur des génériques représente, les prendre peut poser problème. Quand la couleur et la forme de ces médicaments diffère trop des originaux, cela peut conduire à des arrêts de traitement.

Génériques : 1 patient sur 3 arrête son traitement pour la forme SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié le 15.07.2014 à 13h09
  • |
  • |
  • |
  • |


L’aspect d'un générique, quand il diffère de celui du médicament d’origine, peut décourager les patients de prendre leur traitement. C’est du moins ce qu’indique une étude publiée dans Annals of Internal Medecine.

34 % d’arrêts de traitement à cause de la couleur
11 513 patients, sortis de l’hôpital entre 2006 et 2011 après un infarctus de myocarde, ont été suivis par l’équipe de chercheurs. Alors qu’ils prenaient le même traitement depuis leur sortie, 29 % d’entre eux se sont vus prescrire des médicaments génériques pendant l’étude.

Les résultats sont révélateurs. En effet, dans le cas où le nouveau médicament était d’une couleur différente de l’original, les chercheurs ont estimé que près de 34 % des patients ont arrêté de le prendre. Quand c’est la forme qui changeait, c’est 66 % d’arrêts de traitement qui ont été constatés.

Selon les auteurs de l’étude, la raison est simple. Un changement d’aspect du médicament peut induire une perte de confiance dans son efficacité. Cela explique donc que certains patients décident de s’en passer. En outre, ce changement peut causer des confusions ou des erreurs dans la prise du médicament, des malades allant jusqu’à sur-doser leur traitement.

Un nouvel argument au débat
Certes, l’étude ne s’intéresse qu’au comportement des patients traités pour infarctus de myocarde. Elle souligne tout de même une dérive inquiétante dans la consommation des génériques, avec à la clé de graves conséquences sanitaires.
Or, en 2013, les génériques ont permis de faire 2,4 millions d’euros d’économie en France. Les malades sont donc souvent encouragés à les privilégier.





Cette étude apporte de nouveaux arguments au débat sur les génériques, en montrant qu’il est nécessaire de mieux expliquer aux patients les conséquences de la prise de ce type de médicaments, ainsi que de les rassurer sur leur efficacité. Elle conseille aussi à la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis de prendre des mesures pour que les laboratoires travaillent sur l'aspect des génériques, pour les rendre plus proches des médicaments originaux.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité