Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude australienne

Les enfants de couples homosexuels se portent mieux que les autres

L'université de Melbourne publie une étude révélant que les enfants élevés par des homosexuels ont une meilleure santé physique que la moyenne des enfants.

Les enfants de couples homosexuels se portent mieux que les autres Rick Bowmer/AP/SIPA

  • Publié le 09.07.2014 à 16h41
  • |
  • |
  • |
  • |


"On pense souvent que les enfants issus d'unions homosexuelles seront moins heureux car il leur manquera quelque chose. Mais ce n'est pas le cas", constate le Dr Simon Crouch de l'université de Melbourne (Australie). Chercheur au Jack Brockhoff Child Health and Wellbeing Program, il vient de publier une étude sur le bien être des enfants élevés par des parents du même sexe. Le sondage comprend 351 parents homosexuels ( 80% de couples de femmes, et 18% de couples d'hommes) et 500 enfants dont les parents sont hétérosexuels. Le résultat obtenu confirme le point de vue du Dr Crouch puisque selon l'étude, la cohésion familiale et la santé physique des enfants grandissant au sein d'unions homosexuelles est supérieure de 6% à celle des enfants ayant deux parents du sexe opposé. 

 

Des clichés abolis 

La raison ? Une relation harmonieuse entre les parents, plaçant l'enfant dans un état de sérénité, de bien-être. Mais pourquoi les relations entre parents homosexuels seraient-elles plus harmonieuses qu'au sein d'un couple d'hétérosexuels ? Pour le Dr Crouch, c'est une question de stéréotypes instaurés par la société : "Il est salvateur pour les parents d'endosser leurs rôles et leur responsabilités de parents en fonction de leurs compétences plutôt qu'en fonction de l'image qu'on se fait d'une mère qui s'occupe de ses enfants pendant que le père gagne son pain pour nourrir la famille", estime l'auteur de l'enquête. En ce qui concerne l'estime de soi, la santé mentale, le comportement et le tempérament, les résultats sont les mêmes pour les enfants élevés par des couples homo et hétérosexuels. 

 

Des opinions mitigées

Des résultats globalement positifs, bien qu'un point laisse encore à désirer : celui de la stigmatisation. Selon l'étude, deux tiers des enfants sondés ont déjà été victimes de critiques concernant l'orientation sexuelle de leurs parents par leurs camarades de classe. Une situation qui inquiète le Dr Crouch: "Plus ces familles sont stigmatisées, plus l'impact sur le bien-être de l'enfant est grand". Cependant, une étude publiée par l'Académie américaine de pédiatrie l'année dernière démontre que ces enfants sont moins affectés par cette stigmatisation sociale que par les relations que les parents entretiennent entre eux. Ce qui reviendrait à dire que le bien-être de l'enfant dépend avant tout du comportement des parents et non de leur orientation sexuelle. L'un des auteurs de cette enquête, Benjamin Siegel, considère d'ailleurs que les études sur les enfants élevés par des parents homosexuels ont des résultats limités. "Le nombre de parents de même sexe étant inférieur à celui des parents du sexe opposé".   

 

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité