• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Populations précaires

La visite à domicile d'une Infirmière fait baisser la mortalité maternelle

Selon une étude américaine, la visite d'une infirmière au domicile de femmes en situation précaire et qui viennent d'avoir leur prmier enfant, fait baisser la mortalité maternelle et infantile.

La visite à domicile d'une Infirmière fait baisser la mortalité maternelle Melissa Phillip/AP/SIPA

  • Publié le 09.07.2014 à 14h57
  • |
  • |
  • |
  • |


La visite d’une infirmière au domicile des femmes qui viennent d’avoir un enfant, c’est utile. Une étude, parue dans la revue Jama Pediatrics, a évalué le programme de partenariat famille-infirmière, instauré aux Etats-Unis. Il s’adresse à des femmes ayant un faible revenu, qui habitent dans des quartiers défavorisés et qui viennent d’avoir leur premier enfant.
Elles reçoivent la visite d’une infirmière pendant leur grossesse et jusqu'à ce que leur enfant ait deux ans. L’étude a été menée chez des femmes principalement africaines vivant dans des quartiers défavorisés de Memphis, dans le Tennesse. Elles ont été suivies pendant 20 ans, depuis le début des années 90 jusqu’en 2011.

Une baisse de la mortalité
Les résultats montrent une réduction de la mortalité maternelle et infantile. Ainsi, les femmes qui n’ont pas bénéficié de ce suivi, ont un risque de décès trois fois plus élevé que celle ayant reçu la visite d’une infirmière. Et ce risque est même 8 fois plus élevé lorsque le décès est lié à des causes telles que des blessures involontaires, le suicide, l’overdose, ou encore l’homicide.

Par ailleurs, les enfants, qui n’ont pas bénéficié du suivi, ontt un taux de mortalié de 1,6 % vis-à-vis de causes évitables, telles que les blessures non intentionnelles ou les homicides. Ce taux était de 0 en cas de suivi par une infirmière.
Les auteurs souhaitent continuer cette étude afin de savoir si ces baisses de mortalité observées se retrouvent à plus long terme.

D’autres travaux avaient montré que les femmes bénéficiant de ce programme avaient une meilleure santé, présentaient moins de grossesses rapprochées ou encore faisaient moins appel au système d’aide de santé. Quant aux enfants, ils sont moins hospitalisés pour blessures, et souffrent moins d’anxiété et de dépression.

En France, un programme de suivi des femmes qui viennent d'accoucher existe également. Il s’agit de Prado, organisé par l’Assurance maladie. Deux visites de sages femmes à domicile sont ainsi proposés. Expérimenté depuis 2010, il a déjà bénéficié à 60 000 femmes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité