• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Plainte de l'UNAPEI

Handicapés : Disney attaqué pour pratiques discriminatoires

L'Unapei, l'association de défense des handicapés mentaux, s'engage dans un bras de fer avec Disney pour changer les conditions d'accès aux attractions.

Handicapés : Disney attaqué pour pratiques discriminatoires Hamilton Willia/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié le 03.07.2014 à 16h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Le monde féérique de Disney n’est pas rose pour tout le monde. L’Unapei, association qui défend le droit des handicapés mentaux, vient de porter plainte contre le célèbre parc d’attraction, après avoir reçu de nombreux courriers de familles déçues par leurs séjours. Le motif ? L’accès aux attractions serait ouvert aux handicapés mentaux mais de manière restreinte. Par ailleurs, des pratiques qualifiées de «délit de faciès» par l’association, seraient monnaie courante.

L'association a vérifié sur place. Elle dit avoir constaté que les personnes porteuses d’un handicap se voyaient interdire l’accès d’une attraction, sans présentation d’un « pass » prioritaire. Celui-ci donne leur donne le droit déviter la file d'attente  et de rentrer par une porte d'accès différente. Une pratique ségrégationniste selon l’Unapei, d’autant que les handicapés qui se seraient mis dans la file classique sont systématiquement réorientés vers "leur" entrée: la sortie des attractions.

En fonction du handicap de chacun

Pour Disney cette plainte n'a pas lieu d'être. Le parc dit mener une politique d’accessibilité transparente et adaptée aux besoins de chacun. Sur son site, les conditions d’accès aux attractions précisent que le « pass » est décerné aux visiteurs en situation de handicap, pour leur donner un accès spécifique et prioritaire, afin qu’ils puissent bénéficier de temps d’attente réduits. Ce règlement souligne également que le dispositif répond à des règles de sécurité, permettant de localiser plus rapidement les personnes handicapées pour les secourir en cas d’accident.

Pratiques honteuses

Pour Christel Prado, la présidente de l'association, ces règles de sécurité n'ont aucun sens. « Au nom de la sécurité, Disney discrimine et demande aux handicapés de prendre des pass pseudo prioritaires. Mais une jeune femme handicapée que je connais a été évacuée en dernier lors d'une panne. Arrêtons de se moquer du monde! », s'indigne t-elle.
Pour les handicapés moteurs, cette procédure peut avoir du sens, afin de leur rendre la visite plus confortable, mais dans le cas d'un handicap mental, elle précise que c'est une mesure injuste. Elle regrette qu'aucune des recommendations de l'Unapei n'ait été reprise par Disney dans sa politique d'accessibilité, alors qu'ils avaient travaillé ensemble.

Pour sensibiliser le public  l’Unapei a lancé une pétition sur le site Change.com, en espérant ainsi modifier les pratiques de Disney, qu'elle juge honteuses et dépourvues de base juridique. « Nous espérons par cette mobilisation remettre Disney sur la voie de pratiques professionnelles vertueuses. Nous avons tenté le dialogue mais n'avons pas été écoutés, notre plainte et la pétition changeront peut être quelque chose », espère Chrisel Prado. 

 

 

X

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité