Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon l'institut IRDES

Le tiers payant ne ferait pas déraper les dépenses de santé

Selon l'Institut spécialisé en économie de santé, la dispense d'avance des frais pour les patients ne serait pas inflationniste. Les médecins redoutent, eux, d’être perçus comme un simple service.   

Le tiers payant ne ferait pas déraper les dépenses de santé VILLARD/SIPA

  • Publié 19.06.2014 à 23h21
  • |
  • |
  • |
  • |


La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a présenté ce jeudi différentes mesures pour changer notre système de santé en profondeur et notamment améliorer l’accès des Français à la médecine de ville. La première d’entre elles, c’est la généralisation du tiers payant, un dispositif qui évite l’avance de frais pour le malade lors des consultations médicales, comme cela se fait déjà dans les pharmacies. Un dispositif qui devrait donc être généralisé à tous les assurés d’ici 2017. Mais selon certains médecins, cette mesure ne se fera pas sans difficultés. Notamment le risque selon eux, c’est qu’elle déresponsabilise les patients et les encourage à surconsommer les soins. « Le tiers payant n’aura pas d’impact sur la consommation », a cependant assuré la Ministre lors de la conférence de presse ce jeudi.



Le tiers payant plus équitable qu’inflationniste

Cependant, cette crainte d’une dérive consumériste entraînée par le tiers payant généralisé n’est pas nouvelle et plusieurs études socio-économiques ont déjà montré que ce n’était pas le cas. D’ailleurs pour l’ l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) qui a réalisé une enquête de ce type en 2000, il est clair que le tiers payant ne risque pas de faire déraper la consommation des soins en France.

 

Ecoutez Yann Bourgueil, Directeur de l’IRDES : « Avec le tiers payant, on a une augmentation du recours au système de soins mais cela ne pousse pas l’assuré à consommer plus. »

 

Une dévalorisation de l’image du médecin

Si de nombreux spécialistes de l’économie de la santé confirment donc que le tiers payant généralisé ne pousserait pas davantage les français à abuser du système de soins, en revanche nombre d’experts craignent que ce dispositif ne fragilise l’image des professionnels de santé. Certains expliquent que le tiers-payant généralisé pourrait changer le regard que le malade porte sur le médecin de façon néfaste.

 

Ecoutez Yann Bourgueil : « Les médecins s’inquiètent de devenir pour les patients un service que l’on peut consommer de façon immédiate sans engagement. »

 

Cependant, ce jeudi lors de la conférence de presse pour la présentation des orientations de la Loi de Santé Marisol Touraine a martelé, probablement à destination des professionnels de santé, qu’il n’était pas raisonnable de faire passer le message dans le public que cette mesure allait déresponsabiliser les patients. Selon elle, il est nécessaire que les professionnels de santé cessent ce discours, car « cette mesure n’aura aucun impact sur leur exercice. » « Je refuse l’idée qu’il y ait des Français irresponsables, je ne crois pas qu’il y ait de touristes de la santé, ni de malades imaginaires au 21ème siècle », a t-elle clairement déclaré.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité