Publicité

QUESTION D'ACTU

Sur Facebook

"À l’eau ou un resto" : la police alerte sur les dangers de ces défis

Le jeu de défis « À l’eau ou au resto » sur Facebook, a occasionné deux accidents. Le ministère de l’Intérieur a lancé une campagne d’information pour mettre en garde le public.

\ DR - Capture d'écran

  • Publié 15.06.2014 à 17h21
  • |
  • |
  • |
  • |


« Avant de relever un défi, pensez à votre vie ». C’est le slogan que le ministère de l’Intérieur à lancé à travers la Police Nationale le 11 juin, pour alerter la population face aux défis Facebook qui se propagés ces derniers temps sur le réseau social.

Après la Neknomination, le défi « À l’eau ou un resto », relevé par de nombreux internautes ces dernières semaines, a eu des conséquences dramatiques : un jeune homme est mor, un autre a été gravement blessé. Le jeu consiste littéralement à se mettre à l’eau, sous peine de devoir payer un restaurant à la personne qui vous a désigné pour relever ledit défi. Si celui-ci est relevé, le joueur a alors la possibilité de nominer trois nouvelles personnes, qui devront se mettre à leur tour à l’eau si elles ne veulent pas avoir à s’acquitter de l'addition dans un restaurant.


Une « mise à l’eau » parfois imprudente

Cette pratique s'est répandue aux Etats-Unis avant de gagner la France. C’est une famille du Nord-Pas-de-Calais qui a importé ce concept, avec une page Facebook « Les fous du défi », détaille Le Figaro. Le but était caritatif.Une page qui comptabilise presque 8500 membres.
Or, ce jeu banal, sous ses airs bon enfant, s’est révélé dangereux. Car pour certains internautes, se « mettre à l’eau » consiste à se doucher habillé, à sauter dans une piscine gonflable ou à recevoir le contenu d’une bassine d’eau sur la tête.
Mais d’autres ont eu recours à des mises en scène plus spectaculaires, qui se sont soldées par des accidents. Le premier date du 31 mai : un homme de 21 ans est resté paraplégique après avoir plongé dans une eau trop peu profonde. Le second, âgé de 19 ans, a plongé à vélo dans un port. Il avait attaché son engin à sa cheville pour pouvoir le récupérer après le saut. Au lieu de cela, il a été entraîné vers le fond et est mort noyé. C’est pourquoi le ministère de l’Intérieur a mené une campagne d’information, afin d’alerter les personnes qui participent aux défis sur les risques physiques qu’elles encourent.


La question de la e-réputation

Par ailleurs, le Ministère attire également l’attention sur le fait que les vidéos qui sont tournées et « postées » sur Facebook vont perdurer. Elles pourront donc être vues à l’avenir par de potentiels futurs employeurs, par exemple. Pas de risque vital encouru cette fois-ci, mais plutôt celui de se retrouver dans une position indélicate.

En résumé, avant de relever un défi, la vigilance est de mise, que cela soit pour sa vie ou pour sa réputation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité