Publicité

QUESTION D'ACTU

Contrôles de l'Assurance maladie

Génériques : 500 médecins opposés à la substitution menacés de sanction

L'assurance maladie a annoncé que 500 médecins qui s'opposent systématiquement à la substitution des médicaments princeps par les génériques risquaient des sanctions financières. Une information révélée par l'APM.

Génériques : 500 médecins opposés à la substitution menacés de sanction KROD/WPA/SIPA

  • Publié 23.05.2014 à 13h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médecins opposés aux médicaments génériques sont sous surveillance ! « Nous avons ciblé 500 professionnels pour lesquels la mention "Non Substituable" est utilisée de façon décalée par rapport à ce que fait le reste de la profession, pour des molécules pour lesquelles il n'y a pas matière à le faire », a en effet déclaré jeudi à l'Agence presse médicale une porte-parole de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts). Ainsi, ces médecins accusés d'abuser dans leurs prescriptions de la mention "NS" pourront potentiellement faire l'objet d'une sanction financière de la part de l'assurance maladie, a rajouté celle-ci auprès de l'APM. L'ampleur du phénomène se précise puisque le directeur général de la CNAM, Frédéric Van Roekeghem, indiquait récemment au Parisien que « ces abus se cantonneraient à quelques centaines de prescripteurs. Avec une addition lourde toutefois :  110 M€ par an.

Des pénalités financières d'ici la fin de l'année 
A présent, les médecins conseils de l'assurance maladie vont « engager des contrôles de l'activité des 500 professionnels visés à travers des requêtes statistiques dans nos bases de données, » a aussi expliqué la porte-parole à l'APM. Les premières sanctions, qui prendront la forme de pénalités financières, seront imposées d'ici à la fin de l'année, a-t-elle poursuivi.

Pour rappel, les génériques font partie des leviers retenus par le gouvernement pour économiser 10 milliards d'euros sur les dépenses de l'assurance maladie d'ici à 2017, dont 3,5 millions doivent provenir du médicament. Ils ont permis à l'assurance maladie de réaliser 1,6 milliard d'euros d'économies en 2013, contre 1,4 milliard un an plus tôt.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité