Publicité

QUESTION D'ACTU

La e-cigarette séduit

Le tabac a moins la cote chez les jeunes

L’enquête de l’association Paris sans tabac montre une baisse de 9 à 11 % du tabagisme chez les jeunes entre 2011 et 2014. A l'inverse, le recours à la e-cigarette est en forte hausse.

Le tabac a moins la cote chez les jeunes POUZET/SIPA

  • Publié 16.05.2014 à 18h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tabac séduit de moins en moins les jeunes Français et cette tendfance se confirme depuis 2011. C'est ce que révèle l'enquête annuelle de l'association Paris sans tabac, réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 2 % des élèves des collèges et lycées de la capitale. La part des fumeurs quotidiens ou occasionnels parmi les lycéens parisiens âgés de 16 à 19 ans a baissé de 9 points en trois ans  (42,9 % en 2011 à 33,5 % en 2014 ) et de 11 points chez les 12 à 15 ans (20,2 % en 2011 à 11,1 % en 2014). 

« La meilleure explication à cette baisse exceptionnelle pour cette population est l'apparition de la cigarette électronique », explique le pneumologue et spécialiste du tabac, Bertrand Dautzenberg, qui a supervisé l'étude.
Egalement président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), il commente : « on pouvait craindre avec la cigarette électronique une augmentation du taux de fumeurs chez les jeunes et bonne surprise c'est l'inverse qui se produit ».


Les jeunes fumeurs passent de plus en plus à la e-cigarette

Des résultats confirmés par la part des lycéens et collégiens ayant essayé la cigarette électronique qu, elle, a explosé : 39 % en 2014 contre 10 % en 2011. Toujours selon le Pr Bertrand Dautzenberg, la e-cigarette, qui a l'allure d'un gros stylo et permet d'inhaler une vapeur aromatisée contenant généralement de la nicotine, « ringardise le tabac et c'est une très très bonne nouvelle », estime-t-il. 
Bien que « potentiellement irritante et addictive, la cigarette électronique apparaît aux jeunes infiniment moins malsaine que le tabac qui apparaît lui comme polluant, puant, coûteux et addictif [...] malgré les efforts de l'industrie du tabac pour tromper les adolescents », conclut l'auteur du premier rapport français officiel sur la e-cigarette remis au gouvernement en 2013.


Pour rappel, le tabac demeure en France, comme dans une majorité de pays, la première cause évitable de décès, provoquant chaque année la mort d'environ 73 000 personnes principalement par cancers. La e-cigarette, elle, compte désormais 1 million de vapoteurs réguliers dans l'Hexagone.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité