Publicité

QUESTION D'ACTU

100 millions de personnes concernées

Dengue : des résultats encourageants pour un vaccin

Sanofi Pasteur a enregistré des résultats positifs pour son candidat-vaccin contre le virus de la dengue. Un espoir pour les populations d'Asie, d'Amérique de sud mais aussi d'Europe. 

Dengue : des résultats encourageants pour un vaccin Rostislav Kalousek/AP/SIPA

  • Publié 28.04.2014 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le groupe pharmaceutique Sanofi Pasteur a annoncé ce lundi que la première des deux études pivots d'efficacité de phase III pour son candidat vaccin contre la dengue avait enregistré des résultats positifs. Les premières données disponibles montrent une réduction de plus de 50 % des cas de dengue, dans une étude comprenant plus de 10 000 volontaires en Asie.


La dengue est une infection virale transmise par les moustiques. Elle représente une menace pour près de la moitié de la population mondiale, principalement dans plusieurs pays d'Asie et d'Amérique latine. Plus de 100 millions de personnes seraient infectées chaque année par le virus de la dengue, selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

 

La dengue, prochaine maladie évitable

Plus de 40 000 volontaires participent à ce programme d'études cliniques de Sanofi Pasteur, avec pour objectif de fournir un vaccin contre la dengue sûr et efficace, accessible dans toutes les régions du monde où la dengue représente une menace. 

« Ces résultats sont le fruit de plus de 20 ans de travail dans le domaine de la dengue, en étroite collaboration avec des chercheurs, des volontaires, des experts scientifiques, les autorités publiques et les organisations internationales, » a expliqué Olivier Charmeil, Président- Directeur Général de Sanofi Pasteur. Notre objectif, a-t-il pursuivi,  est de faire de la dengue la prochaine maladie évitable grâce à la vaccination et ainsi de soutenir l’ambition de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de réduire de 50 % la mortalité de la dengue et de 25% sa morbidité d’ici 2020. »

Ce candidat vaccin, qui est aujourd'hui en phase III d'études cliniques est le plus avancé en cours de développement d'un point de vue clinique et industriel.

Le porte parole de Sanofi-Pasteur a indiqué que le vaccin pourrait être distribué en Amérique latine et en Asie fin 2015, sous réserve d'enregistrement.

 

L'Europe touchée

Ces résultats seront prochainement complétés par ceux d'une seconde étude menée à grande échelle en Amérique Latine, portant sur plus de 20 000 volontaires au Brésil, en  Colombie, au Honduras, au Mexique et à Porto Rico.

« Ces résultats cliniques significatifs, associés au bon profil de sécurité du vaccin, apportent un réel espoir à plus de 100 millions de personnes affectées chaque année par la dengue, » a ajouté Olivier Charmeil.

 

Les régions du monde les plus touchées par ce virus sont l'Asie et l'Amérique de sud, mais la menace d’une flambée de dengue existe désormais également en Europe. Une transmission locale a été rapportée pour la première fois en France et en Croatie en 2010, et en 2012, une flambée sur l’archipel de Madère (Portugal) a provoqué plus de 2000 cas. Des cas importés ont également été détectés dans 10 autres pays européens, notamment en Grèce, où une personne est décédée d'une fièvre hémorragique provoquée par la dengue en août 2012. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité