Publicité

QUESTION D'ACTU

Avertissement d’un épidémiologiste

La dengue menace la coupe du Monde au Brésil

La dengue, très présente au Brésil, sera la grande menace sanitaire pendant la Coupe du Monde de football de 2014. Un épidémiologiste lance une alerte aux autorités.

La dengue menace la coupe du Monde au Brésil kyodowc0/NEWSCOM/S

  • Publié 28.11.2013 à 18h07
  • |
  • |
  • |
  • |


La France s’est qualifiée pour la Coupe du Monde de football au Brésil, les supporters devront maintenant échapper à la dengue. L’événement du football devrait rassembler un demi-million de supporters étrangers dans le pays. Ces visiteurs devront être attentifs aux stades où auront lieu les matches : certaines zones sont exposées à un fort risque de dengue. L’avertissement émane du Pr Simon Hay, épidémiologiste au Département de Zoologie de l’université d’Oxford. Ce 27 novembre, dans un éditorial de la revue Nature, il avertit les supporters sur une fièvre autre que celle du ballon rond : la dengue.

 

La dengue est une infection virale qui se transmet par un moustique adapté au milieu urbain et qui se nourrit le jour. Elle peut causer une fièvre sévère et des symptômes variés (nausées, douleurs) pouvant entraîner une hospitalisation. Il n’existe actuellement aucun vaccin ou médicament pour soigner cette maladie.
La dengue est courante au Brésil : rien qu’au premier trimestre de 2013, plus de 200 000 cas ont été rapportés aux autorités. C'est là qu'a lieu le pic de la maladie. Le risque lors de la Coupe du Monde sera donc bien réel.

 

Le pic sera passé

Afin d’évaluer les risques, le Pr Simon Hay et ses collègues ont évalué les niveaux potentiels d’exposition à la dengue au cours de la Coupe du Monde. Ils ont utilisé les cartes officielles et les données saisonnières brésiliennes. « Comme pour la météo, il est impossible de prédire avec précision la situation de la dengue au Brésil en 2014, » souligne le Pr Hay. « Nous pouvons cependant faire des déductions à la lumière des données des années précédentes. Pour les zones autour des neufs stades de la Coupe du Monde, ces données montrent que la saison principale de la dengue sera passée juste avant. Malheureusement, le risque reste élevé […] dans le Nord-est.

 

Au vu de la carte, il est clair que le Nord-est du Brésil sera fortement exposé à la dengue pendant la Coupe du Monde. Les villes-hôtes de Fortaleza, Natala et Salvador sont particulièrement concernées. Mais à part Curitiba et Porto Alegre, dans le Sud du pays, toutes seront exposées à risque relativement élevé si l'on en croit les estimations.

 

 

Comment se protéger ?

« La FIFA, les autorités brésiliennes et les sponsors de la Coupe du Monde doivent utiliser leur influence et leur expérience pour communiquer sur les risques, » écrit Simon Hay dans son éditorial. Il détaille les solutions agressives à mettre en place afin de protéger les spectateurs, avant l’événement mondial. Dès avril et mai, les autorités sanitaires devront tout faire pour réduire le nombre de moustiques transmetteurs de la dengue. Pour cela, deux moyens radicaux : attaquer les moustiques adultes avec des nuages d’aérosol et assécher les lieux de reproduction pour éviter une nouvelle génération de moustiques. Il faudra aussi réduire le potentiel de transmission de la maladie. Cette fois-ci, agir est plus compliqué : chaque match rassemblera des milliers de supporters étrangers. Si l’un d’entre eux tombe malade, il sera porteurt d'une variante de la maladie contre laquelle les Brésiliens ne seront pas immunisés. Les dégâts potentiels sont énormes.

 

Les spectateurs devront donc prendre des mesures de prévention, insiste le Pr Hay. Pour cela, il conseille de choisir des logements équipés de moustiquaires aux fenêtres et aux bouches d’aération. L’utilisation d’insecticides à l’intérieur est recommandée. Le corps doit être couvert au maximum pour ne pas attirer les moustiques. Vêtements et peau doivent être couverts de répulsifs. Il faut enfin redoubler de vigilance tôt le matin et en fin d’après-midi, périodes où le risque d’être piqué est le plus élevé.

 

Se renseigner avant

« Je ne veux dissuader personne de se rendre à la Coupe du Monde, ou simplement au Brésil », conclut Simon Hay. « Mon but est d’informer les spectateurs qui ne se méfient pas sur les risques et les moyens de se protéger. » Des outils en ligne sont disponibles pour se renseigner avant un voyage. Une carte développée par le système HealthMaps permet de connaître les alertes au cours des trois derniers mois. La carte DengueTrends de Google donne une idée de l’activité de la dengue de « minimale » à « intense. » L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) consacre quant à elle un dossier entier à la maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité