Publicité

QUESTION D'ACTU

Marisol Touraine aux affaires sociales

L'absence remarquée d'un ministère de la Santé

Aucun ministre de la Santé n'a été nommé lors de l'annonce de la composition du gouvernement. Une absence qui fait réagir médecins et usagers de la santé.

L'absence remarquée d'un ministère de la Santé CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

  • Publié 02.04.2014 à 19h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Un gouvernement resserré, avait promis le président de la République. Il a tenu parole : 16 ministres, 8 hommes et 8 femmes. Mais, tellement resserré qu’il n’y a pas de ministre de la santé ! En fait, Marisol Touraine conserve le ministère des affaires sociales. Donc a priori pas de bouleversement pour le monde de la santé. Sauf que la santé a disparu de l’intitulé officiel du ministère.

Doit-on en tirer comme conclusion que la santé ne fait pas partie des préoccupations du nouveau gouvernement de Manuel Valls ? Le moins que l’on puisse dire c'est que ce serait en contradiction avec les propos du président de la République. Lorsque François Hollande a dressé la feuille de route de son nouveau Premier ministre lors de son allocution télévisée de lundi soir, il a clairement mentionné que l’un des trois piliers de la justice sociale, c’était la santé. Mais, le fait qu’il n’y ait pas eu d’annonce d’un ministre de la santé sur le perron de l’Elysée n’est quand même pas passé inaperçu.


« Je rêve ou il n'y a pas de ministre de la Santé ? »
L’Ordre des médecins a immédiatement fait part de sa « surprise » et estime que « l’objectif d’amélioration de la qualité du système de soins ne peut se réaliser sans l’existence d’un ministère de la Santé de plein exercice. » Ensuite, des anonymes, médecins ou usagers de la santé ont réagi sur Twitter ou encore sur le site de France TV info. « Je rêve ou il n'y a pas de ministre de la Santé ? Avec les problèmes dans la fonction publique hospitalière et le déficit de la sécurité sociale, ça semble hallucinant ! », s’étonne l’un d’entre eux. « La suppression du ministère de la santé : bonne idée ! On va prendre encore 3 ans de retard », s’insurge un autre twittos.


Cependant, le ministère de la Santé n’est évidemment pas supprimé purement et simplement. L’entourage de Marisol Touraine a d’ailleurs fait savoir que son périmètre de compétences ne changeait pas. Elle est donc bien en charge de la santé et on saura la semaine prochaine si un ministre délégué ou un secrétaire d’Etat est nommé à la santé.


Les raisons du maintien de Marisol Touraine

Quant au maintien de Marisol Touraine aux affaires sociales, il n’était pas gagné. Les mauvaises langues disent qu’elle doit son poste au fait d’être une femme. C’est sans doute un peu court comme analyse. A son crédit, il y a la réforme des retraites qu’elle a menée à bien. Du côté de la santé, les avancées sont moins notables. Concernant l’une de ses priorités, la régulation des dépassements d’honoraires, elle a certes arraché le contrat d’accès aux soins mais sans grands résultats pour le moment. Selon les spécialistes de la lutte contre le tabac, c’est elle qui a convaincu François Hollande de mettre des mesures sur la cigarette électronique dans le plan cancer. Mais, surtout, après Roselyne Bachelot qui avait réussi à se mettre à dos tous les médecins, Marisol Touraine est parvenue à ménager la chèvre et le chou. Reste maintenant à savoir si la tâche ne va pas être plus ardue. Après l’organisation de 200 forums régionaux, il va maintenant falloir voter la stratégie nationale de santé.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité