Publicité

QUESTION D'ACTU

En Inde

Un bébé prématuré survit dans une boite isotherme

Faute de pouvoir payer l'hôpital, des parents indiens ont réussi à maintenir en vie leur nouveau-né prématuré en aménageant une boîte isotherme, en guise de couveuse.

Un bébé prématuré survit dans une boite isotherme COVER ASIA PRESS

  • Publié 21.03.2014 à 15h33
  • |
  • |
  • |
  • |


L’histoire paraît fausse tellement elle est improbable. Elle nous vient d’Inde où la pauvreté est encore un fléau dans certaines régions du pays. Un bébé de cinq mois a miraculeusement survécu dans une boite isotherme normalement utilisée pour y stocker du poisson. Les parents ne pouvaient payer les frais d’hôspitalisation.

 

En octobre dernier, Aruna Chauhan et son mari Ramesh donne naissance à Mithilesh à l’Alliance Hospital de Bombay. Le petit garçon, prématuré de deux mois, est directement transféré en unité de soins intensifs (USI) pour soigner son problème à la thyroïde. Mitliesh ne pèse que 1,5 kilo et il risque évidemment de contracter de nombreuses infections.

Le problème, c’est que le couple est très pauvre et a beaucoup de mal à payer les 130 dollars quotidiens pour maintenir leur fils en USI. Ils empruntent de l’argent à leurs familles mais après 20 jours, l’hôpital leur a demandé de quitter les lieux pour non-paiement des frais médicaux. Ils ont essayé les hôpitaux publics mais tous les services d’USI étaient pleins et même certains avaient des listes d’attente.


Une boîte avec des trous et une ampoule

En dernier recours, le couple Chauhan s’est tourné vers un de leurs docteurs pour lui demander quels étaient les moyens pour maintenir leur fils en vie par leur propre moyen. « Un de nos médecins nous a dit que si nous ne pouvions pas garder notre enfant en soins intensifs, nous devrions acheter un boite isotherme avec des trous pour la ventilation et une ampoule de 60 watt pour lui offrir la bonne quantité de chaleur » raconte Aruna. Une solution pas chère et peu conventionnelle pour récréer une sorte de couveuse. Le père de Mithliesh s’est empressé d’aller acheter une boite isotherme au marché aux poissons de Bombay.

Pendant cinq mois, le nourrisson a vécu dans cette boite. Ces parents le faisaient sortir deux heures par jour pour lui prendre sa température. Malgré leur inexpérience médicale, les parents ont réussi à le maintenir en vie.


« C’est miraculeux qu’il ait survécu »

Il y a de ça une semaine, un journal local s'est intéressé à leur situation. Depuis le Wadia Hospital for Children a proposé au couple d’accueillir Mithliesh gratuitement. Le bébé est gardé en observation car son poids est extrêmement bas pour son âge. Il ne pèse que de 2,27 kilos. Le médecin assure que malgré ces quelques problèmes, Mithliesh est en forme et il devrait pouvoir rentrer avec ses parents d’ici à trois semaines.

Le Dr Minnie Bhodanwal, directeur de l’établissement, reconnaît que « c’est miraculeux qu’il ait survécu car si sa température était tombé d’un coup, ces parents n’auraient pu le sauver ». Elle s’est émue qu’une situation comme celle-là puisse arriver dans notre monde moderne.

Depuis que son histoire a fait la une des journaux en Inde, Mithliesh et ses parents ont reçu des dizaines de cadeaux et de l’argent de la part des habitants de Bombay.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité