Publicité

QUESTION D'ACTU

Développement cognitif

Enfants prématurés : la présence des parents est essentielle

La présence des parents au près d’une enfant prématuré est bénéfique à son bon développent cognitif. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans le journal Pediatrics.

Enfants prématurés : la présence des parents est essentielle Ibrahim Usta/AP/SIPA

  • Publié 24.02.2014 à 09h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Habituellement lorsque des parents se trouvent avec leur nouveau-né, chacun fait des petits "gouzis gouzis", des petits bruits. Il semblerait que de parler à un nouveau-né et plus particulièrement un enfant prématuré aiderait à son bon développement. Une équipe de médecins de l’hôpital de Rhode Island s’est intéressé à l’influence de la parole des parents dans les services de néonatologie.

 

Quels effets sur les enfants prématurés?

Comme l'évoque Betty Vohr, auteur de cette étude et professeur en pédiatrie, le but de ce travail est de comprendre l'influence qu'ont les conversations d'adultes sur un enfant prématuré placé dans un service de néonatologie. Pour ce faire, son équipe a installé un système permettant d’enregistrer et d’analyser l’environnement linguistique dans ce genre de service.
Un microprocesseur a été placé dans le service pendant la période qui correspond normalement à la 32ème semaine de grossesse. Il enregistre principalement les mots prononcés par un adulte, les cris des enfants et les « conversations » entre adultes et enfants, c’est-à-dire si un adulte parle et que l’enfant répond par un cri dans les 5 secondes.

Après avoir compilé tous ces éléments, le Pr Betty Vohr a utilisé l’échelle de Bailey qui permet d'évaluer le développement des enfants de 1 à 42 mois. Il permet aux experts d'évaluer en particulier le développement cognitif et le niveau de langage d’un enfant à l’aide d’exercice. Pour savoir si le développement cognitif de l'enfant suit son cour, les résultats au test sont totalisés à l’aide de points.
Grâce à l'étude, les chercheurs ont compris que plus le nombre de mots prononcés devant un enfant prématuré est grand, plus son développement cognitf à 18 mois sera bon. Par exemple, pour un bébé exposé à plus de 100 mots par jour, son niveau de langage augmenterait de deux points à 18 mois. C'est la preuve que la parole des parents permet de développer certains aspects cognitifs chez l'enfant prématuré. 

 

Une présence parentale essentielle

Afin même d'entamer l'étude, les chercheurs se doutaient que la présence des parents avaient une influence positive sur les enfants prématurés. Ils se sont rendus compte que les très grands prématurés ont tendance à pousser beaucoup plus de cris quand leur mère est présente dans le service néonatal. La présence maternelle fait que les premières « vocalises » de l’enfant démarrent très tôt, soit huit semaines avant ce qui aurait du être le terme de la grossesse.
A l’inverse, quand le staff du service néonatal se trouvait dans la pièce avec les enfants, leurs cris se faisaient beaucoup plus rares.

Les résultats de l’étude sont venus confirmer que la présence des parents aux côtés de l’enfant prématuré est essentielle. Le Dr Vohr se félicite que l’étude ait permis de trouver un moyen facile et gratuit pour stimuler le développement cognitif des enfants prématurés. Elle conseille donc à tous les parents de prématurés « de venir chanter des chansons et de parler avec leurs enfants. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité