Publicité

QUESTION D'ACTU

Se protéger à vélo


  • Publié 24.02.2012 à 11h55
  • |
  • |
  • |
  • |


La pratique du vélo est bénéfique pour la santé mais pas sans précaution…

En effet, une demi-heure chaque jour de bicyclette permet de réduire par deux les risques cardiovasculaires ! Sa pratique permet aussi de maintenir une bonne endurance musculaire. Bien entendu pour obtenir ces résultats, il ne s’agit pas de s’attaquer chaque jour à des côtes aussi raides que le Mont Ventoux, mais bien d’une pratique modérée et réalisée en toute SE-CU-RI-TE…

J’imagine que vous ne parlez pas de la pratique du vélo d’appartement ( !)

Non, mais de la majorité des personnes qui font le choix de se déplacer à vélo en ville. Car malheureusement, en dépit de leur faible nombre dans les rues, 5% des tués et 6% des blessés graves en milieu urbain sont des cyclistes… Et quand on parle de blessés graves, la plupart souffre de traumatisme crânien…

Je vous vois venir, vous allez prescrire un casque à tous les auditeurs qui souhaitent utiliser leur bicyclette  !

Hélas, ce n’est pas aussi simple ! Si tout le monde s’accorde à dire que le port du casque améliore sa sécurité, peu de personne le font, seulement 13 % selon une étude récente de l’Inserm.

Et si on mettait à disposition des personnes un casque gratuit ?

C’est ce qu’ont voulu savoir les chercheurs de l’Inserm qui ont observé le comportement de 1800 cyclistes dans les rues de Bordeaux. Les participants âgés de 18 à 75 ans ont répondu à un questionnaire sur leurs pratiques et opinions relatives au vélo et au casque. Puis ils ont été répartis en 4 groupes : le premier a reçu une brochure valorisant le port du casque, le deuxième, un casque gratuit ; le troisième la brochure et le casque ; et le dernier groupe n’a rien reçu.

Et alors, donner un casque est-ce efficace, les comportements changent-ils ?

Non, c’est presque désespérant, car dans cette expérience, la majorité des cyclistes abandonne le casque… Certes, dans les premières semaines, le port du casque a été observé 8 fois plus souvent chez ceux qui en avaient reçu un. Mais au bout de quatre mois, aucune différence n’était observée entre les différents groupes. Un point encourageant : le port du casque n'augmente pas la prise de risque. Autrement dit, les cyclistes ne roulent pas plus vite, ne prennent pas plus de sens interdit.

Et si le port du casque devenait obligatoire ?

 Les chercheurs ont posé la question. Si cette mesure était appliquée seuls 3% des cyclistes déclarent ranger leur vélo au grenier ou à la cave… et 13% déclarent qu’ils ne respecteraient pas la consigne… En fait, d’après l’étude,  le vrai déclic pour faire porter un casque, c’est la pression des proches, de la famille, l’exemple des amis… Donc si vous êtes convaincu, n’hésitez pas à faire passer le message.

  

En savoir plus

L'étude de l'INPES

 

Source :

PloS ONE

Aymery Constant. « Investigating helmet promotion for cyclists : results from a randomised study with observation of behaviour, using a semi-automatic video system. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité