Publicité

QUESTION D'ACTU

Thrombose veineuse

Pilule de 3e et 4e générations : la Grande-Bretagne alerte sur les risques

Plus de deux ans après la France, la Grande-Bretagne se décide à avertir les patientes des risques de thrombose veineuse liés à la prise de contraception de 3e et 4e génération.

Pilule de 3e et 4e générations : la Grande-Bretagne alerte sur les risques DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 02.02.2014 à 18h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Vigilance sur les pilules de 3e et 4e génération outre-Manche. L’agence britannique de sécurité du médicament (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agence ou MHRA) a adressé une lettre aux médecins généralistes. Elle leur demande d’avertir les patientes utilisant ce mode de contraception du risque de formation de caillot sanguin.

 

Environ un million de femmes ont recours à une contraception de 3e ou 4e génération en Grande-Bretagne. Elles seront enfin averties du risque de thrombose veineuse lié à ces médicaments. Sans aller jusqu’à demander de limiter les prescriptions, la MHRA demande aux médecins d’aborder le sujet avec leurs patientes. Une alerte bien tardive quand on sait que depuis 2011, l’Agence nationale de Sécurité du médicament (ANSM) communique sur le sujet.

 

Mais l’Europe refuse de réévaluer à la baisse le rapport bénéfice-risque des pilules de 3e et 4e génération. Saisie trois fois par la France, l’Agence Européenne du Médicament (EMA) estime que le risque de thrombo-embolie veineuse est faible. Elle demande toutefois une révision des notices, afin que les patientes à risque soient averties de ce risque. La MHRA se contente d’appliquer ces recommandations.

 

La France est allée plus loin, ce qui lui a valu de nombreuses critiques. L’ANSM a encouragé les médecins généralistes et spécialistes à limiter au maximum la prescription des contraceptifs de 3e et 4e génération. Dans son dernier point de septembre 2013, elle estimait à 50% la baisse des prescriptions pour ces pilules. Cette décision découlait d’un rapport pour ces médicaments qui recensait, entre 2000 et 2011, 20 décès par thrombo-embolie veineuse chaque année à cause de la prise de cette contraception.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité