Publicité

QUESTION D'ACTU

Machines à ultrasons portatives

Le stéthoscope bientôt remplacé par l'échographie

Mis au point il y a 2 siècles, le stéthoscope pourrait disparaître au profit de machines à ultrasons portatives aussi grandes qu’un jeu de cartes, d'après la Fondation mondiale du coeur.   

Le stéthoscope bientôt remplacé par l'échographie VALINCO/SIPA

  • Publié 29.01.2014 à 11h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Inventé en 1816 par le Français René Laennec, après 200 ans de bons et loyaux services, le célèbre stéthoscope pourraient bel et bien être en train de vivre ses dernières heures. D’après un éditorial publié dans la revue Global Heart de la Fondation mondiale du cœur, ce dispositif médical connu de tous pourrait prochainement céder la place à de nouvelles technologies.


Selon les deux professeurs de l’école de médecine du Mont Sinaï (New York, USA) signataires de cet éditorial, tous les éléments de preuve scientifique sont réunis pour montrer que les techniques d’échographie portables permettent actuellement d’observer le coeur, les poumons, et encore d'autres problèmes avec beaucoup plus de précision que le stéthoscope. Petit rappel historique, avant l’invention de ce dernier, pour ausculter leurs patients, les médecins plaçaient leur oreille directement sur leur poitrine. Et c’est face à une patiente obèse que René Laennec eut l’idée d’écouter son cœur à travers une feuille de papier enroulée grossissant ainsi le son. Cet objet qui a d’abord ressemblé à un tube en bois puis à un cornet acoustique pourrait donc désormais être rangé aux oubliettes.

 

L’échographie portable, stéthoscope du 21ème siècle ?

Au regard des progrès de l’échographie, technique inventée dans les années 50, les auteurs de cet éditorial suggèrent donc que le stéthoscope sera bientôt rangé au rayon archives de l’histoire médicale. « Au moment d'écrire ces lignes, plusieurs fabricants proposent déjà des machines à ultrasons portatives légèrement plus grandes qu'un jeu de cartes, avec une technologie permettant d’avoir des images directement sur les smartphones modernes, » précisent les deux auteurs.

Ils ajoutent qu’alors que la taille de ces appareils échographiques n’a cessé de diminuer ces dernières années, les réticences concernant leur mauvaise qualité d’images ont fini par être contrebalancées par l’intérêt et la possibilité que ces appareils offrent d’avoir un diagnostic rapide dans certaines situations. Pour ces experts, cela ne fait aucun doute, dans plus de 20 spécialités, les nouvelles technologies utilisant les ultrasons permettent aujourd’hui de faire mieux que le mythique stéthoscope en matière de réduction des complications, d’aide dans les situations urgentes et enfin dans la précision du diagnostic. Plus précisément, les ultrasons fonctionnent en émettant des ondes sonores à haute fréquence qui permettent de contrôler la structure des tissus mous et de la circulation sanguine.

 

Plusieurs milliers de dollars pour ces machines portatives

« Alors que de nombreux experts font valoir que l'échographie est devenue le stéthoscope du 21e siècle, pourquoi ne voyons-nous pas ces machines à ultrasons dans la poche des manteaux de chaque clinicien ? », s’interrogent les deux auteurs de cet édito. Selon eux, plusieurs facteurs jouent un rôle mais le coût de ses appareils serait l’un des principaux freins. Même si certains stéthoscopes peuvent coûter des centaines de dollars, le coût des appareils d'échographie les moins onéreux serait encore de plusieurs milliers de dollars.


Par conséquent, en particulier dans les pays en développement, un déploiement rapide de cette technologie paraît encore difficile. « Certes, tout est prêt pour franchir une nouvelle étape, comme quand les disques ont remplacé les cassettes, puis les CD et les MP3… Les étudiants en médecine seront formés à ces appareils portables pendant leurs années précliniques, à voir l'anatomie et la physiologie alors qu’auparavant (Ndlr.avec le stéthoscope) c’était plus ou moins à l’aveugle… Ils percevront l'intérêt de l'utilisation de l’échographie en consultation et ne seront pas limités par l'examen physique seul, » concluent les auteurs.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité