Publicité

QUESTION D'ACTU

Innocence en Danger

Une campagne dénonce la pédophilie sur Internet

Pour lutter contre la pédo-criminalité sur le web, l'association Innocence en Danger donne un visage au danger : un émoticône rendu humain.

Une campagne dénonce la pédophilie sur Internet Visuel de la campagne "Emoticône" (Innocence en Danger/RosaPark)

  • Publié 07.01.2014 à 18h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Qui se cache derrière les émoticônes ? L'association Innocence en Danger l'a imaginé pour sa dernière campagne de sensibilisation aux dangers d'Internet. Alors que 72% des enfants surfent seuls sur la Toile, l'organisation rappelle que la cybercriminalité reste très active. 

 

Cette nouvelle campagne de l'association réalisée avec l'agence RosaPark veut mettre fin à l'insouciance en ligne. Pour cela, elle assimile les smileys, très utilisés lors des conversations en ligne, et les personnes qui se cachent derrière. Le résultat fait froid dans le dos, mais rappelle l'ampleur de la pédo-criminalité en ligne : selon l'ONU, ils seraient plus de 700 000 à agir impunément sur le web.

 

 

Les enfants risquent une fois sur trois de tomber sur des images choquantes, et 40% des 11-17 ans y ont déjà été confrontés au moins une fois. Cela ne les empêche pas de parcourir librement Internet. Selon leur propre aveu, ils sont une majorité (60%) à utiliser les chats et les réseaux sociaux pour se faire de nouveaux amis. Mais derrière une discussion truffée de smileys peut se cacher un pédo-criminel. Les écrans ne sont alors qu'une fausse protection pour les jeunes, car ils ne les éloignent pas des contenus de nature choquante ou traumatisante.

 

Environ un enfant sur cinq a un jour été sollicité sexuellement en ligne. Ces chiffres explosent. Pour les protéger, rappelle Innocence en Danger, il suffit d'installer un logiciel de contrôle parental sur l'ordinateur familial. Ce n'est pas le cas pour 60% des appareils.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité