Publicité

QUESTION D'ACTU

Technologie sans fil

Un pacemaker miniature bientôt commercialisé

Le pacemaker est une technologie implantée sur 400 000 français. Elle nécessite une chirurgie lourde, mais un dispositif miniature est développé aux Etats-Unis.

Un pacemaker miniature bientôt commercialisé Nanostim (St. Jude Medical)

  • Publié 15.10.2013 à 18h47
  • |
  • |
  • |
  • |


La Société St Jude Medical lance un nouveau type de pacemaker miniature et sans fil, le Nanostim, qui pourrait mettre fin aux incertitudes liées à ces dispositifs. Quatre millions de personnes en sont équipées dans le monde. Le pacemaker délivre des impulsions électriques au coeur ou l'accélère s'il est trop lent. Son implantation nécessite une chirurgie invasive et l’équipement n’est pas toujours fiable.

 

De la taille d’une pièce de 1 euro

L'installation d'un pacemaker demande l'ouverture du torse et la création d’une poche pour accueillir le dispositif et ses fils. Cela entraîne un risque d’infection au niveau de la poche. Le Nanostim pourrait bien sonner le glas de la chirurgie invasive pour installer un pacemaker. Il mesure 90% moins que les équipements traditionnels. C'est à peu près la taille d’une pièce de 1 euro. Autre point fort : il utilise une batterie intégrée. Plus petite qu’une pile AAA, elle dure entre 9 et 13 ans. Sa petite taille permet de l’insérer dans le corps par un cathéter placé dans l’artère fémorale, au niveau de l’aine.

 

L’entreprise St Jude Medical se montre enthousiaste : finis les fils, les infections et les dysfonctionnements. Les patients n’auront plus à limiter leurs efforts physiques. L’installation du pacemaker miniature devrait durer 30 minutes en moyenne. Il est aussi conçu pour être retiré facilement en cas de changement de batterie. L’Union Européenne a accordé au produit la norme « CE » qui garantit la conformité aux lois européennes. Reste à obtenir l’accord de l’autorité de santé américaine, la FDA.

 

Un accueil contrasté

Les médecins qui ont participé à la conception du Nanostim le présentent comme une petite révolution. Il est vrai que le développement d’un pacemaker sans fil pourrait changer la donne pour les malades. Preuve supplémentaire de l’intérêt d’un tel dispositif : la start-up américaine EBR Systems développe en ce moment un autre pacemaker sans fil, le « Wireless Cardiac Stimulation » (Stimulation cardiaque sans fil). La batterie est une électrode de la taille d’un grain de riz.

 

D'autres médecins se montrent plus modérés. La technologie n’en est qu’au stade préliminaire. Ils demandent des études sur le long terme pour connaître la durée de vie des batteries du Nanostim, sa fiabilité et s’il est vraiment simple à retirer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité