Publicité

QUESTION D'ACTU

Etats-Unis : le shutdown paralyse la recherche médicale

Subventions et programme de recherche bloquées, démotivation des jeunes chercheurs, le "shutdown" a des conséquences très lourdes sur la recherche biomédicale.

Etats-Unis : le shutdown paralyse la recherche médicale WITT/SIPA

  • Publié 10.10.2013 à 11h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Le blocage du vote du budget de l’Etat fédéral américain n’a pas que des conséquences sur l’économie et les administrations des Etats-Unis : l’élan de la recherche biomédicale pourrait être stoppé ! C’est ni plus ni moins ce qu’ont déclaré les représentants de la société américaine de biologie cellulaire (ASCB). Chercheurs qui n’obtiennent plus de financement pour des essais cliniques, projets de recherche qui ne peuvent plus être étudiés, examens qui ne peuvent avoir lieu… La paralysie des administrations et des organismes de recherche comme le National Institut of Health (NIH) et la National Science Foundation (NSF ) vont avoir des conséquences à long terme, estime la ASCB. « Les Américains vont payer cher ces ralentissements , ces arrêts de programme de recherche fondamentale, cela aura des conséquences sur notre capacité à découvrir des remèdes et sur ​​le maintien de notre leadership, a prédit le Pr Stefano Bertuzzi, . Je me demande à quoi va ressembler la science américaine dans une semaine, un mois, cinq ans... », a poursuivi le directeur exécutif de la ASCB.

« Cette paralysie nous place dans une situation intenable, a aussi exposé le Pr Don W. Cleveland , PhD , du Ludwig Cancer Institute à l'Université de Californie de San Diego. Nous sommes en train de puiser dans nons réserves financières pour maintenir nos activités de recherche, mais à long terme nous n’aurons plus rien pour pouvoir maintenir nos équipes en place. »
Ironie du sort, le Ludwig Cancer Institute a identifié un mois plus tôt le moyen de mettre au silence un gène impliqué dans les maladies neurodégénératives… Le laboratoire a des chercheurs prêts à commencer un essai clinique. «Nous avons fait la demande de subvention, mais maintenant plus rien ne se passe, a dénoncé le Pr Don W Cleveland. Nous avons besoin de l'appui du public ».

Pour enfoncer le clou, la chercheuse Carol Greider, prix Nobel de médecine 2009 pour ses travaux sur les télomères, a expliqué que la paralysie administrative et les réductions budgétaires sont particulièrement cruelles sur la formation des jeunes scientifiques dans son laboratoire. « Il est souvent supposé que les dollars dont nous bénéficions, sont alloués à des « équipements de fantaisie », mais la majeure partie du financement dans mon labo va à la formation des futurs leaders scientifiques. Si les financements diminuent, cela met en péril cette formation. » Elle a rappelé que lorsqu’elle menait ses travaux qui ont conduit au prix Nobel, son laboratoire obtenait 30 % des subventions qu’elle demandait au NIH, aujourd’hui, c’est à peine 15 %.

Avec les autres membres de l’ASCB, elle a témoigné de l’inquiétude des jeunes biologistes, des étudiants des cycles supérieurs et des chercheurs postdoctoraux, qui craignent de plus en plus que la recherche en biologie fondamentale ne soit plus un projet carrière attrayante aux USA.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité