Publicité

QUESTION D'ACTU

Reflux gastrique

Se serrer la ceinture, un risque de cancer de l'oesophage

Trop serrer sa ceinture favorise les brûlures d'estomac et donc pourrait augmenter les risques de développer un cancer de la gorge ou de l'oesophage, révèle une étude parue dans la revue scientifique Gut.

Se serrer la ceinture, un risque de cancer de l'oesophage West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

  • Publié 03.10.2013 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Porter une ceinture trop serrée présenterait des risques pour la santé. D’après une étude écossaise, quelques crans de trop augmenteraient en effet les risques de développer un cancer de la gorge et de l’oesophage. Cette association, aussi étonnante qu’elle puisse paraître, a pourtant été étudiée chez 24 personnes qui n’avaient aucun antécédent de reflux gastrique ou de hernie hiatale. La moitié avait un tour de taille normal et l’autre moitié un tour de taille élevé. Chacun de ses volontaires a ensuite avalé un dispositif qui permettait de faire des prélèvements gastriques et a été examiné à jeun et après un repas, avec une ceinture plus ou moins serrée.


Un risque plus important chez les personnes en surpoids
Les résultats montrent qu’une ceinture serrée entraîne un déplacement de la valve entre l’estomac et l’œsophage. Cette pression fait remonter l’acide de l’estomac vers l’œsophage, ce qui provoque donc un reflux gastrique. Or, si la paroi de l’estomac est capable d’endurer un taux d’acidité important, ce n’est pas le cas de l’œsophage. Ces remontées acides, si elles sont fréquentes, peuvent causer des lésions qui, elles-mêmes à terme risquent de provoquer un cancer de l’œsophage ou de la gorge. L’effet de la ceinture trop serré était particulièrement notable chez les personnes en surpoids.


Le cancer de l’œsophage, bien que peu fréquent, est de mauvais pronostic. Les principaux facteurs de risque sont le tabagisme, l’alcoolisme ainsi que l'obésité et le reflux gastro-œsophagien dans le cas de l’adénocarcinome.


Attention aux jambes aussi

Bien sûr, la portée de cette étude est limitée puisqu’elle ne porte que sur 24 personnes mais il est admis depuis longtemps qu’une ceinture trop serrée favorise le reflux-gastro-oesophagien. Il est d’ailleurs vivement recommandé aux personnes souffrant de brûlures d’estomac – qui sont en fait des brûlures de l’œsophage – de ne pas chercher à avoir une taille de guêpe artificielle en serrant leur ceinture. Il est aussi prouvé que cette fâcheuse tendance aurait également des répercussions sur le bas du corps. Elle pourrait provoquer des engourdissements des jambes, qui seraient le signe d’une insuffisance veineuse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité