Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Suicide : la crise mondiale a favorisé les passages à l'acte

La crise économique de 2008 est associée à une hausse de 11,2 % des suicides chez les hommes de 15-24 ans en Europe, selon une étude britannique.  

Suicide : la crise mondiale a favorisé les passages à l'acte JAUBERT/SIPA

  • Publié 18.09.2013 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


La crise économique depuis 2008 pourrait être à l'origine d'une augmentation du taux de suicide en Europe, en Amérique du Nord et du Sud. En 2009, ces régions enregistrent une hausse moyenne de 37 % du taux de chômage et une baisse de 3% du PIB par habitant, et une hausse de 3,3% du taux de suicide chez les hommes, selon une étude publiée dans le BMJ.
« Il y avait environ 4900 suicides en excès dans la seule année 2009 par rapport à ceux attendus selon les tendances antérieures, ont expliqué les experts de l’université d’Oxford et de Hong Kong qui ont colligé les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des centres de contrôle des maladies (CDC) et les perspectives économiques du Fonds monétaire international (FMI).
Ils ont ainsi observé la situation dans 54 pays en 2009. Et ils ont constaté qu’en Europe, les suicides ont surtout augmenté parmi les hommes de 15 à 24 ans (+11,2%), tandis qu'en Amérique la hausse a surtout été observée dans le groupe des 45-64 ans (+5,2%). Chez les femmes, le taux de suicide n’a pas changé en Europe, mais il a augmenté légèrement en Amérique.

« Cette différence entre les hommes et les femmes est conforme aux différences qu’on trouve dans d’autres études sur le suicide au cours de la crise Russe ou au cours des crises économiques asiatiques », ont expliqué les auteurs. Mais ils notent une autre différence : la crise actuelle a tendance à affecter les hommes plus jeunes d'Europe ce qui était moins le cas lors des récessions précédentes.

Les chercheurs rappellent que l'augmentation du nombre de suicides est seulement « une petite partie de la détresse émotionnelle causée par le ralentissement économique. » Les tentaives de suicide, non mortelles, pourraient être 40 fois plus fréquentes que les suicides. En outre, les experts estiment que les personnes ayant des pensées suicidaires sont 10 fois plus nombreuses que celles qui passent à l’acte. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité