Publicité

QUESTION D'ACTU

Suicide : la France va créer un Observatoire des risques

A la veille de la Journée mondiale de prévention, la France affiche toujours de mauvais indicateurs en matière de suicide. Pour s'attaquer aux causes, Marisol Touraine va créer un Observatoire des risques.


  • Publié 08.09.2013 à 09h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Chacun d’entre nous y a été confronté directement ou non et il tue trois fois plus que les accidents de la route. Le suicide est désormais une composante importante de notre société. 10 000 personnes sont passées à l'acte en 2010 et 240 000 font chaque année une tentative.

Il s’immisce dans notre vie personnelle et contamine le monde du travail. Près d’un Français en activité sur trois y a déjà songé, selon un sondage de Technologia, un cabinet d’experts spécialisé dans la prévention de ces risques, révélé par le Journal du dimanche (JDD). Dans ce domaine, la crise économique est une arme à double tranchant. Elle peut conduire au burn-out  pour les  salariés qui s’accrochent à leur poste et désespérer ceux qui n’ont pas d’emploi ou qui vivent dans la précarité. 15 % des entreprises ont été concernées au cours des cinq dernières années par un épisode suicidaire et plus d’un actif sur dix  a dû y faire face.
Alors à la veille de la journée mondiale de prévention du suicide (10 septembre), la France affiche toujours des mauvais indicateurs. Le taux de décès par suicide est un des plus élevés d’Europe, 14,7 pour 100 000 habitants contre 9,9 en Allemagne et un peu plus de 5 en Espagne ou en Italie.

Pourquoi la France broie-t-elle plus de noir que ses voisins ? 87 % des personnes interrogées  estiment que les pouvoirs publics n’on pas pris la mesure de la situation. A la différence des européens, le pays ne dispose toujours pas d’indicateurs fiables pour évaluer les causes des passages à l’acte et le monde du travail ne s’est toujours pas doté de moyens de prévention et d’anticipation. Diffficle de stopper un tueur en série si l'on ignore son mode opératoire et si acune mesure de protection n'est mise en place. Il faudrait que la prévention du suicide devienne une cause nationale, plaident les spécialistes dans le JDD. Il semble que Marisol Touraine ait entendu l’appel. Le ministre de la Santé devrait annoncer ce mardi un Observatoire national du risque suicidaire.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité