Publicité

QUESTION D'ACTU

Menace de fermeture

Paris : Les urgences de l’Hôtel-Dieu occupées

Une trentaine de personnels, usagers et élus occupent depuis cet après-midi les urgences de l’Hôtel-Dieu, pour dénoncer le démantèlement programmé de ce service.

Paris : Les urgences de l’Hôtel-Dieu occupées AHMET / SIPA

  • Publié 01.09.2013 à 18h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis 16 heures ce dimanche, une trentaine d’agents hospitaliers, usagers, syndicatset élus occupent une salle du service des urgences de l’Hôtel-Dieu, le plus vieil hôpital de Paris, situé dans l’île de la Cité. Le comité de défense de l’Hôtel-Dieu, qui se bat contre la fermeture de l’établissement, prévue initialement en novembre prochain, entend mettre la pression sur l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP) et l’Intersyndicale Sud Santé-CGT a annoncé qu’elle comptait poursuivre l’occupation cette nuit.

La direction l'AP-HP a donné des consignes à partir de mardi de re-router les patients ailleurs, via les pompiers et le Samu alors que la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé le 10 juillet dernier de ne plus fermer les urgences », a dénoncé à l'AFP Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu.

La direction de l'AP-HP ayant décidé de reconvertir l'Hôtel-Dieu en «Hôpital universitaire de santé publique», elle a fait procéder depuis quelques mois à un déménagement progressif de plusieurs services de l'établissement. Le service des urgences, qui accueille environ 300 patient par jour, devait initialement fermer le 4 novembre prochain. Mais devant la contestation, Marisol Touraine a repoussé cette fermeture programmée à une date indéterminée, probablement postérieure aux élections municipales de mars 2014.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité