• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fécondation

Des ovocytes obtenus à partir de cellules souches

La modification de l’activation de huit gènes a permis d’obtenir à partir de cellules souches des ovocytes capables de fécondation.

Des ovocytes obtenus à partir de cellules souches iLexx/iStock

  • Publié le 29.12.2020 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs sont parvenus à obtenir des ovocytes de souris à partir de cellules souches en modifiant l’activation de seulement huit gènes.
  • L’activation forcée des gènes a permis de convertir les cellules souches pluripotentes des souris en ovocytes capables d’être fécondés.

C’est peut-être le début d’une révolution de fécondation. Des chercheurs japonais de la faculté des sciences médicales de l’université de Kyushu sont parvenus à obtenir des ovocytes de souris à partir de cellules souches en modifiant l’activation de seulement huit gènes. Cette technique, si elle se confirme chez l’humain, pourrait offrir une alternative aux donneuses afin de réaliser des reproductions assistées. Les résultats de cette découverte ont été présentés le 16 décembre dans la revue Nature.

Une fécondation in vitro

Les chercheurs ont été surpris de se rendre compte que la transformation de cellules souches en ovocytes puisse se faire aussi facilement. “J'étais au départ totalement incrédule de voir des cellules souches de souris prendre si rapidement et si facilement la forme d'ovocytes en n'introduisant qu'une poignée de facteurs”, s’est étonné Nobuhiko Hamazaki, premier auteur de l'étude. L’ovocyte est une celle de reproduction féminine, l’équivalent féminin du spermatozoïde. Il est situé dans des follicules, contenus dans les ovaires, qui sont bloqués jusqu’à la puberté avant de maturer en follicule primaire au milieu de chaque cycle jusqu’à l’ovulation.

L’activation forcée des gènes a permis de convertir les cellules souches pluripotentes des souris, les cellules qui peuvent se transformer en n’importe quel type de cellules du corps, en ovocytes capables d’être fécondés. Les cellules matures ont pu être fécondées in vitro et “ont pu être fécondées in vitro et ont montré un développement précoce, certaines ayant même atteint le stade de huit cellules, poursuit le chercheur. “Lorsqu’elles sont cultivées en présence d’autres cellules que l’on trouve habituellement autour des ovocytes, les cellules ressemblant à des ovocytes développent des structures similaires à celles des ovules matures, mais avec une structure chromosomique anormale.” Elles ne subissent pas de méiose pour séparer la totalité des chromosomes en deux comme elles le devraient et ne sont pas fonctionnelles. Malgré cela, elles ont pu être fécondées. 

Des résultats prometteurs

Il est remarquable que les cellules souches puissent être directement converties en cellules de type ovocytaire sans suivre la même séquence d'étapes que celle qui se produit naturellement, s’est réjoui le Pr Katsuhiko Hayashi. Le cytoplasme de l'ovocyte est un matériau unique qui est très précieux.” Ce liquide contenu dans la cellule, autour du noyau, est utilisé dans les techniques de reproduction assistée. Le cytoplasme de l’ovocyte contient des protéines et des ARN maternels fondamentaux pour la formation de la vie.

Le cytoplasme des ovocytes est une ressource inestimable pour la biologie et la médecine de la reproduction, et cette méthode pourrait fournir un nouvel outil pour en produire de grandes quantités sans aucune procédure invasive, conclut le Pr Katsuhiko Hayashi. Les processus pourraient encore être beaucoup plus complexes pour l'homme, mais ces premiers résultats chez la souris sont très prometteurs.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité