• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déconfinement

L'Acropole d'Athènes, la basilique Saint-Pierre : réouverture de monuments symboliques en Europe

À l'instar de la population, les grands monuments européens se déconfinent progressivement. Après la réouverture du Mont-Saint-Michel et du sanctuaire de Lourdes en France, la Grèce et l'Italie autorisent de nouveau l'accès à l'Acropole d'Athènes et à la basilique Saint-Pierre.

L'Acropole d'Athènes, la basilique Saint-Pierre : réouverture de monuments symboliques en Europe anyaivanova/iStock

  • Publié le 19.05.2020 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La plupart des monument européens étaient fermés au public depuis la début de la crise sanitaire
  • Certains commencent à rouvrir mais avec des mesures spécifiques pour assurer la sécurité sanitaire des visiteurs

Plus de deux mois après le début de la crise sanitaire, les monuments symboliques rouvrent peu à peu leurs portes en Europe. En France, le Mont-Saint-Michel a recommencé à accueillir les touristes dès le 11 mai, tandis que le sanctuaire de Lourdes a de nouveau pu être visité par des pèlerins le 16. En Grèce, les quelque 200 sites archéologiques du pays ont pu rouvrir le 18 mai. Parmi eux, un lieu emblématique fermé il y a neuf semaines : l'Acropole d'Athènes.

2 000 personnes autorisées à visiter l'Acropole à la fois

"Nous n'avons jamais vu aussi peu de monde à l'Acropole, c'est comme si nous avions eu une visite privée", a raconté Katia à l'AFP, dont Paris Match s'est fait l'écho. Une réouverture sous haute sécurité à laquelle a assisté Katerina Sakellaropoulou, la présidente de la République. "Avec les mesures de sécurité nécessaires, on va pouvoir de nouveau honorer nos ancêtres et relever la tête", a-t-elle déclaré aux journalistes.

Comme l'a indiqué la ministre de la Culture, Lina Mendoni, du gel hydroalcoolique et des masques sont distribués à l'entrée, tandis que la distanciation sociale est indiquée par le marquage au sol. Au total, seules 2 000 personnes sont autorisées à visiter le monument à la fois et sont soumises à des "arrêts obligatoires".

La réouverture de la basilique Saint-Pierre, un "signe d'espoir"

À l'inverse de la Grèce, où le Covid-19 a fait 163 décès, l'Italie a lourdement été touchée par le SARS-CoV-2. Néanmoins, le pays a décidé de rouvrir les portes de la basilique Saint-Pierre le 18 mai. Le pape François s'est réjoui de cette mesure, le cœur du Vatican ayant été fermé dès le 10 mars. Pour lui, il s'agit d'un "signe d'espoir", comme le rapporte Le Figaro, en se faisant l'écho de l'AFP. "Mais, s'il vous plait, avançons avec les normes qui nous sont données pour assurer la santé de chacun", a-t-il néanmoins demandé.

Si aucune célébration publique n'est officiellement prévue, une messe a eu lieu à la mi-journée dans la cathédrale gothique de Milan (nord). Afin d'éviter toute propagation du nouveau coronavirus, les visiteurs ont dû respecter les distances de sécurité et ont fait l'objet de deux entrées contingentées. Alors que le bilan quotidien des victimes du Covid-19 est passé sous la barre des 100 décès pour la première fois en deux mois le 18 mai, l'Italie entame la "phase 2" de son déconfinement. Un retour à la normale encore très progressif pour le pays.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité