Publicité

QUESTION D'ACTU

Mise en garde

60 Millions de consommateurs alerte sur la dangerosité de certaines colorations pour cheveux

Seize teintures capillaires ont été étudiées par le magazine 60 millions de consommateurs. Certaines contiennent des allergènes voire même des composants cancérogènes. 

60 Millions de consommateurs alerte sur la dangerosité de certaines colorations pour cheveux Alex_Doubovitsky/iStock

  • Publié 28.12.2018 à 15h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Les fabricants de teintures pour cheveux ont des progrès à faire. Le magazine 60 millions de consommateurs a évalué la composition de 16 produits de ce genre : seulement six d’entre eux sont acceptables. Le dossier est paru dans le nouveau numéro du magazine, en kiosque depuis jeudi 27 décembre. 

Pour son comparatif, 60 millions de consommateurs a rassemblé des produits représentatifs du marché. La quasi totalité d’entre eux sont efficaces, mais certaines compositions sont douteuses. Sur les 16 colorations pour cheveux, seulement six sont retenues par le magazine, les autres sont exclues du classement au vu de leur mauvais résultat. 

Des allergènes et des cancérogènes 

Plusieurs allergènes ont été répertoriés par le magazine : la paraphénylénediamine (PPD), le résorcinol et la p-aminophénol. Les taux de concentration ne dépassent pas les seuils autorisés par la réglementation. Mais cela n’est pas satisfaisant pour le magazine qui rappelle que le résorcinol est suspecté d’être un perturbateur endocrinien par l’Agence de protection de l’environnement et le p-aminophénol est classé dans la liste des molécules "suspectées de causer des défauts génétiques" par l’Union européenne. 

Toutes les marques sont concernées 

Les grandes marques ne sont pas épargnées par les mauvaises notes : Garnier, Franck Provost Paris, Herbatint ont été refoulés par 60 millions de consommateurs. Le magazine valide certaines colorations comme "Châtain naturel" d’Aroma Zone ou encore une coloration aux extraits de plantes de Koores. Coloration naturelle ne signifie pas pour autant produit sain, l’article rappelle que certains produits naturels peuvent être toxiques. 

Défigurée par une coloration 

En novembre dernier, une femme racontait dans le Parisien comment une coloration pour cheveux l’avait défigurée. La jeune femme de 19 ans a fait une réaction allergique à l’un des composants de la teinture : la PPD. Après un séjour à l’hôpital, son visage a repris sa forme normale. La jeune femme n’avait pas suivi à la lettre les mesures de précautions, mais dans un post Facebook, sa mère regrette que les mises en garde ne soient pas plus claires. 2 à 3 % de la population en France serait allergique à la PPD, sans forcément le savoir. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité