Publicité

QUESTION D'ACTU

Allergènes

Allergie: il faut laver ses draps plus souvent pour l'éviter

Les chambres à coucher sont souvent considérées comme le pire lieu d’exposition aux allergènes. Une étude d’une ampleur jamais égalée dissèque l’exposition aux allergènes dans les domiciles des ménages américains.

Allergie: il faut laver ses draps plus souvent pour l'éviter HearttoHeart0225 / Istock

  • Publié 02.09.2018 à 11h03
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est la plus grande étude jamais menée aux états-unis sur les niveaux d’allergènes intérieurs dans les maisons. La National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) a en effet analysé la poussière recueillie dans les domiciles de 7000 ménages américain. Le tout en analysant les facteurs socio-démographiques, régionaux et climatiques, associés à l'exposition aux allergènes.

Les allergènes y sont fréquemment retrouvés et, en ce qui concerne la literie, il serait important d’aérer son lit tous les jours et de changer les draps fréquemment.

La literie: un réservoir à allergènes

Parmi les nombreux domiciles analysés, presque tous avaient au moins 1 allergène et 74,2 % avaient entre 3 et 6 allergènes détectés chez eux. Seulement 6,4 % des maisons avaient un faible nombre d'allergènes dans leurs chambres à coucher, révèle l'étude publiée dans The Journal Of Allergy and Clinical Immunology.

Les chambres à coucher sont souvent considérées comme le pire lieu d’exposition aux allergènes non seulement en raison du temps passé au lit : on considère que l’on passe en moyenne 1/3 de sa vie au lit, mais aussi en raison de la proximité de réservoirs d'allergènes comme les oreillers de la zone de respiration du dormeur ! 

Les animaux et la précarité augmentent le risque

L’étude démontre aussi que la grande présence d’allergènes était la plus souvent associée à la présence d'animaux de compagnie, d’animaux nuisibles et au fait de vivre dans des maisons mobiles, des remorques, des maisons plus anciennes, des maisons de location, ou encore dans des régions rurales.

La relation entre l’exposition aux allergènes et le développement de la sensibilisation allergique est assez complexe et encore mal comprise. On sait toutefois que, les allergènes intérieurs peuvent déclencher et exacerber l’asthme, et les symptômes allergiques chez les sujets sensibilisées. Chez les enfants non-allergiques, au contraire, la présence de nombreux allergène pourrait avoir un rôle d'éducation d'une partie du système immunitaire.

L’importance d'une bonne hygiène de la chambre à coucher

Des règles simples permettent cependant de faire de son habitat et notamment de sa chambre à coucher un espace sain. Le Label Allergènes Contrôlés recommande par exemple d’aérer quotidiennement les pièces de sa maison une à deux heures par jour. Proscrire le tabagisme, choisir un chauffage adéquat avec une bonne humidification, éviter les meubles en panneaux de particules, les tissus muraux, les tentures et les doubles rideaux, sont également des recommandations pour éviter les allergènes.

En ce qui concerne la literie, il est important d’aérer son lit tous les jours. Utiliser un sommier à lattes et changer ses draps très régulièrement sont aussi des techniques qui permettent d’éviter les allergènes.

Dans une étude datant de 2017 Philip Tierno, microbiologiste et chercheur à l’université de New York, révélait que « seize variétés de microbes partageraient notre couche », il recommandait de changer ses draps toutes les semaines et sa literie tous les 10 à 15 ans !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité