Publicité

QUESTION D'ACTU

Assurance Maladie

Médicaments: baisse inédite des dépenses en 2012

Plus de génériques, moins de médicaments prescrits et une baisse des prix expliquent que ce poste de remboursement diminue en 2012.

Médicaments: baisse inédite des dépenses en 2012 GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 29.05.2013 à 14h04
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une première dans la décennie,  les remboursements de médicaments en ville ont enregistré une baisse inédite (-0,8) en 2012. Cette enveloppe s'élève à 22,66 milliards d'euros contre 22,84 milliards  en 2011. L'Assurance malaide se frotte les mains, les médicaments représentent le 1er poste de dépenses pour les soins de ville. Trois facteurs expliquent ce recul.


L'année 2012 a été marquée par des baisses tarifaires non négligeables du prix des médicaments, générant une économie de  plus de 830 millions d'euros .
La substitution des génériques à de nombreux médicaments de marque (princeps) a permis de dégager une économie de près d'1,5 md € sur l'année, un montant deux fois plus élevé qu'en 2007. L'exemple le plus emblématique est celui de la marque Tahor, une statine indiquée dans le traitement de l'hypercholestérolémie. Alors que ce médicament était le 1er remboursé en 2010 et 2011, il se situe aujourd'hui à la 7ème place de ce classement. Sa générication en 2012 a fait à elle seule économiser 115 M€ à l'Assurance Maladie.
Par ailleurs, la baisse des volumes observée en 2011 s'est poursuivie (-1,3%), concernant la majorité des classes thérapeutiques: anti-inflammatoires, anti-ostéorotiques, anti-alzheimer, et psychotropes. Une diminution des prescriptions par les médecins qui s'explique notamment par le dérembrousement de médicaments, « dont le service médical rendu a été considéré comme insuffisant » par la Haute Autorité de Santé.

 

Enfin, constate l'Assurance Maladie, plusieurs médicaments voient leurs dépenses augmenter de manière soutenue. Parmi eux, les traitements des hépatites, les médicaments anti-rhumatismaux spécifiques, et les traitements de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Lucentis indiqué dans la Dmla a enregistré une forte croissance en 2012, devenant ainsi le 1er médicament remboursé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité