Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancérologie

L'après-cancer, objectif du prochain plan

2200 contributions d’internautes ont été recueillies par la Ligue contre le cancer. Les patients réclament notamment une lutte plus efficace contre toutes formes d’inégalités dans le cancer.    


  • Publié 27.05.2013 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que le rapport préparatoire du Plan Cancer III est en cours d’élaboration, la Ligue contre le Cancer vient de prendre les devants, pour que ce nouveau plan réponde concrètement aux besoins et aux attentes des personnes atteintes par le cancer ou de leurs proches.
Ce lundi, l’association a remis ces recommandations au Pr Jean-Paul Vernant, hématologue à la Pitié Salpêtrière, actuellement en charge de ce rapport préparatoire. A partir des plus de 2200 contributions recueillies par le biais de sa plateforme « Pour que le Plan cancer III soit le nôtre », les différentes mesures proposées par la Ligue contre le cancer s’articulent autour de plusieurs axes. Prévention et accès au dépistage pour tous, aides morales, physiques, médicales et financières, mais surtout lutte contre toutes les formes d’inégalités.

 

La lutte contre les inégalités. Comme l’avait annoncé le président de la République au mois de décembre, ce nouveau Plan cancer sera axé sur la lutte contre les inégalités. Notamment celles qui persistent bien souvent, même une fois la maladie vaincue. 346 témoignages ont été recueillis sur le thème et nombreux sont ceux qui dénoncent notamment les freins à la reprise du travail après les traitements. « Lorsqu’une personne jeune atteinte de cancer veut reprendre une activité salariée, elle rencontre de nombreuses difficultés liées notamment à une interruption de carrière plus ou moins longue. A la peur que l’employeur a à recruter une telle personne. Peur de rechute, d’arrêt de travail dû aux consultations de spécialistes… », témoigne un internaute. Mais les inégalités dénoncées sont également financières, le reste à charge des patients est encore trop souvent insupportable, et le cancer paupérise encore trop de familles.

 

Ecoutez Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer : « La ligue aide ponctuellement financièrement les familles. Nos comités sont fréquemment obligés d’aider à payer un loyer, une facture d’électricité. »


 

A la suite de la remise officielle des 2200 contributions citoyennes, le Pr Jean Paul Vernant a reconnu qu’en 2013, il est impossible de réfléchir à la médecine, sans impliquer complètement les malades. Des représentants de patients sont d’ailleurs déjà présents dans chaque groupe de travail du Plan cancer III. Du groupe qui réfléchit sur la recherche, en passant par celui sur l’organisation territoriale de la cancérologie, les patients sont déjà bien inscrits au cœur de ce grand chantier qui devrait mettre un accent tout particulier sur « l’après cancer ».
L’hépatologue a notamment précisé que le prochain Plan cancer devrait officialiser la proposition de création d’une consultation de fin de traitement. « Alors que les consultations d’annonce du cancer sont déjà bien développées sur l’ensemble du territoire, rien n’existe vraiment pour la fin de la maladie. On souhaiterait, qu’au cours de cette consultation, on donne aussi un parcours personnalisé d’après cancer », ajoute Jean Paul Vernant.  

 

Pr Jean Paul Vernant : « Après le cancer, pour un faire emprunt c’est compliqué, pour travailler aussi. Au cours de cette consultation il y aurait une assistante sociale et le patient pourrait recontacter ensuite l’équipe à tout moment. »


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité