Publicité

QUESTION D'ACTU

Footballeurs, bricoleurs

Quand la passion arrache un doigt

La Fédération internationale de football interdit le port de bagues, piercings et autres ornements métalliques susceptibles de blesser le porteur ou l’un de ses adversaires. Ce devrait être le cas de tous les bricoleurs et supporters du week-end.

Quand la passion arrache un doigt milo827/epictura

  • Publié 10.11.2017 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Plusieurs accidents sont à l’origine de cette décision, en particulier celui d’un footballeur français, dont le doigt a été arraché alors que, grimpé sur les grillages ceinturant le terrain pour saluer les spectateurs, son alliance est restée accrochée, avec le doigt, pendant que le propriétaire se laissait glisser sur le sol. C’est ce que l’on appelle en médecine un « ring finger ».

Les alliances ? Un doigt arraché par jour !

Un accident qui n’est malheureusement pas aussi anecdotique qu’on pourrait le penser. Sur les 1 400 000 accidents de la main recensés chaque année en France, chaque jour, les alliances sont responsables de la perte d’un doigt.

C’est même la principale cause des pertes de doigt, précédant même la sinistre tondeuse à gazon que l’on essaie de débloquer lorsqu’elle bourre alors que le moteur n’est pas arrêté ; ou encore le classique accident d’ouverture des huîtres avec le couteau qui dérape. Dans le cas du grillage, c’est le poids du corps qui sectionne le doigt.

Le doigt dans la main, il faut réagir vite.

D’abord, faire cesser l’hémorragie en comprimant la plaie, ensuite, récupérer si possible le morceau amputé, le mettre dans un linge propre. Il ne faut surtout pas, comme une mauvaise légende le prétend, le mettre dans un récipient plein de glace car alors le doigt arrivera … gelé, donc impossible à implanter. Il n'est en revanche pas inutile d’entourer le linge de glace. Il faut prévenir le service d’urgence de l’hôpital le plus proche pour qu’une équipe se tienne prête.

Tous ces conseils peuvent paraître évidents et pourtant, leur non-respect fait que dans notre pays, on ne peut réimplanter qu’un doigt sur deux. C’est dommage, parce que l’intervention ne pose pas réellement de gros problème si le doigt n’est pas trop endommagé.

S’il passe le cap de la première semaine, il restera gonflé quelques mois et retrouvera ses fonctions même s’il est probable que les sensations ne seront plus jamais les mêmes.

Alors une seule attitude, même si cela doit provoquer une crise de jalousie, ce week-end, en faisant du sport ou en bricolant… enlevez votre alliance !

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité