Publicité

QUESTION D'ACTU

Sevrage tabagique

2,5 millions de Français ont eu recours aux substituts nicotiniques

Le nombre de Français qui ont  acheté des traitements pour arrêter de fumer a progressé de 7% en 2012. Les gommes à mâcher sont plébiscitées.

2,5 millions de Français ont eu recours aux substituts nicotiniques DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 29.03.2013 à 16h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Près de 2, 5 millions  de Français (1) ont essayé un traitement contre le tabac en 2012, soit une augmentation de 6,7 % par rapport à  l’année précédente.  Dans son bilan annuel, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) note que cette progression s’est produite particulièrement durant la période estivale (de juin à août) et durant les moins d’octobre-novembre. « Or, constate, l’OFDT, aucun nouveau produit n’a été lancé sur le marché durant l’année 2012 ».  Explication : « Les hausses de prix à venir ayant été annoncées avant l’été et s’étant concrétisées en octobre,  il est possible que l’excédent de vente trouve son origine dans la volonté d’un certain nombre de fumeurs de réduire voire d’arrêter leur consommation »

 

Ecoutez le Pr Bertrand Dautzenberg, président de l'Office Français de prévention du Tabagisme:  « Les gommes sont utilisées dans quasi la moitié des cas, pour une prise au long cours de gens qui ne veulent pas arrêter. Donc cela fausse un peu les statistiques si on prend cette consommation pour décrire l'arrêt. » 



Dans le hit-parade des traitements, les ventes substituts nicotiniques sous forme orale ou transdermique (2)  enregistrent une forte  progression, +8,9%. A l’inverse, les ventes des deux médicaments, Champix et Zyban, diminuent fortement (-23,9 %). Le déremboursement du Champix  par l'Assurance Maladie en juin 2011 continue d'impacter les ventes de ce dernier. Actuellement, les substituts nicotiniques sous forme orale et les patchs représentent ensemble 95 % du marché. 

 

Ecoutez le Pr Bertrand Dautzenberg: « C'est révélateur de la réussite des lobbys pro-tabac, accompagnés par le ministre de la Santé qui avait annoncé le déremboursement du Champix le jour de la Journée mondiale sans tabac. Comme ça les gens continuent à fumer, et ils meurent une fois sur 2 du tabac. » 


Cette évolution s’est accompagnée d’une légère augmentation du nombre de consultations de tabacologie.  En 2012, les médecins ont vu en moyenne 15,2 nouveaux patients par mois contre 14 ,6 l’année précédente. C’est d’abord le professionnel de santé (53% des cas) qui est moteur dans cette démarche, devant le patient lui même (42%) ou l’entourage (5 %). Le délai d’attente moyen pour obtenir une consultation est de quinze jours.

(1) 2 372 568 patients en 2012  par rapport à 2 223 606 en 2011
(2)  Ventes en équivalents patients traités

 

Ventes de traitements pour l’arrêt du tabac

en équivalent « nombre de patients traités » 
(Source : GERS) 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité