Publicité

QUESTION D'ACTU

Autotest du sida: l'avis favorable du comité d'éthique

En cas de commercialisation des autotests de dépistage du sida, le Comité d'éthique privilégie le test sur sang  à celui sur la salive. Raison invoquée, une plus grande fiabilité.

 Autotest du sida: l\'avis favorable du comité d\'éthique

  • Publié 25.03.2013 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Comité national d'éthique (Ccne) vient lui aussi de donner un avis favorable aux autotests de dépistage du sida. En complément de l'avis favorable rendu le 22 mars par le Conseil national du sida (Cns), le Ccne estime que si les autotests américains « Oraquick » étaient commercialisés en France, il faudrait priviligier le test sur sang total à celui sur la salive. 
En effet, le Ccne rappelle que le test sur sang total présente une sensibilité de l'ordre de 98,5%, alors que le test salivaire « apporte des résultats moins fiables (sensibilité de 93%), et implique une moyenne de 7% de résultats faussement négatifs » . Conclusion, le Ccne considère « qu'il y aurait lieu de privilégier la qualité et l'efficacité, donc le test sur sang total, pour limiter au maximum les conséquences nuisibles de résultats faussement négatifs » . 

Au Comité de conclure que « quoiqu'il en soit, des études de performances des autotests devront être réalisées en milieu professionnel avant une possible obtention de leur marquage CE pour une utilisation par le public ».
Les autotests de dépistage de l’infection à VIH  servent à la détection des anticorps anti-VIH 1 et anti-VIH 2. Ils sont salivaires ou sanguins, et permettent de se tester soi-même à domicile avec un résultat en moins de trente minutes.

Il appartient maintenant à Marisol Touraine de se déterminer sur la commercialisation en France de ces autotests. 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité