Publicité

QUESTION D'ACTU

300 enfants touchés

Rouen : l'origine de l'intoxication alimentaire reste inconnue

L'origine de l'intoxication alimentaire de 300 écoliers de Rouen demeure inconnue. La cuisine centrale a été mis hors de cause et sera ouverte mardi 2 mai.

Rouen : l'origine de l'intoxication alimentaire reste inconnue senkaya

  • Publié 01.05.2017 à 15h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Une enquête épidémiologique a été lancée lei 27 avril, suite à une intoxication alimentaire massive survenue dans une cinquantaine de cantines scolaires de Rouen. S'il semble y avoir eu "plus de peur que de mal", l'Agence de Régionale de Santé (ARS) de Normandie s'est saisie rapidement du problème face à l'ampleur de l'intoxication. 300 enfants ont été intoxiqués.

Les premiers résultats n'ont révélé aucune anomalie dans les cuisines, aussi bien au niveau des équipements et des locaux, que du personnel. Les recherches vont donc se porter à présent sur les denrées alimentaires qui auraient pu être contaminées par une toxine.
« Les analyses s'orientent vers les matières premières et non vers les techniques de fabrication » , a annoncé la Préfecture de Normandie et de Seine-Maritime dans un communiqué. « Dans ce genre d'intoxication, on a souvent du mal à trouver une cause », a cependant prévenu le Dr Benoît Cottrelle, responsable de la veille et de la sécurité sanitaire à l'ARS de Normandie. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Maux de ventre, vomissements et céphalées

Au total, l'intoxication a concerné 54 cantines d'établissements scolaires, dont des écoles maternelles et primaires et au moins 6 crèches des villes de Rouen et de Bois-Guillaume, toutes situées à proximité de la cantine centrale. Parmi les 300 enfants victimes d'intoxication alimentaire, 142 ont été traités aux urgences du CHU de la ville ou en cliniques, ainisi que dans les salles des écoles, temporairement transformées en salles de soin.

Trois d'entre eux ont passé la nuit à l'hôpital tandis que les autres ont pu rentrer chez eux le soir même. Maux de ventre, vomissements et céphalées étaient les principaux symptômes observés chez les enfants touchés.

Dans son communiqué, la Préfecture a indiqué qu'il n'y avait pas à priori pas de raison pour que la cantine centrale reste fermée plus longtemps. Les repas classiques devraient donc à nouveau être servis dans les établissements concernés mardi 2 mai. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité